Du sourire pour les enfants de Betamba

Le ministre des Affaires sociales a réceptionné vendredi dernier à Ntui, un don en équipement médical de la Fondation Chantal Biya destiné à l’Institution camerounaise de l’enfance.

Lits d’hospitalisation, matelas, tables, draps, moustiquaires, coffres de rangement et denrées alimentaires, entre autres constituent le don offert par la Fondation Chantal Biya à l’infirmerie de l’Institution camerounaise de l’enfance (ICE) de Betamba, à Ntui dans le Mbam-et-Kim, région du Centre. La délégation conduite par Habissou Bidoung Mkpatt, secrétaire générale de la Fondation, a remis ce don vendredi dernier au ministre des Affaires sociales (Minas), Pauline Irène Nguéné.

Cet élan de cœur, qui fait partie de la réponse positive de la présidente- fondatrice de la FCB, Chantal Biya, épouse du président de la République, au ministère des Affaires sociales, s’inscrit dans le cadre du plan stratégique de modernisation de l’ICE Betamba. « C’est l’occasion pour nous d’exprimer notre profonde gratitude et notre reconnaissance à la première dame qui une fois de plus a montré son humanisme, sa passion à œuvrer pour l’amélioration des conditions de vie des personnes socialement vulnérables.

Aujourd’hui, c’est un autre pan. Après les orphelins, les enfants sourdsmuets, nous avons les enfants inadaptés sociaux, des enfants en conflit avec la loi, des enfants délinquants. C’est très important pour nous, ça nous galvanise et je pense que c’est l’occasion aussi pour susciter l’intérêt des autres partenaires », a confié Pauline Irène Nguéné.

Conçue dans les années 50 pour être un centre de référence en Afrique au Sud du Sahara en matière de protection de l’enfance contre l’inadaptation sociale, la délinquance et la criminalité juvénile, l’ICE qui compte à ce jour 30 pensionnaires, avait un problème de modernisation. C’est pourquoi, un plan de réhabilitation et de rénovation complète des infrastructures et équipements ainsi que la révision de la structure technicopédagogique ont été mis sur pied.

En plus de l’unité de santé moderne qui sera ouverte aussi bien aux pensionnaires qu’aux populations de la communauté, l’institution est aujourd’hui dotée d’une salle polyvalente, d’un atelier de menuiserie, d’un dortoir appelé ‘’Pavillon des agneaux, et de certaines salles de classes. Pour ce qui reste à faire, « nous avons démarré les travaux de réhabilitation.

Le pavillon des brebis sera terminé d’ici le mois de juin. La construction d’un bloc de trois salles de classe, la réhabilitation de l’atelier maçonnerie, vannerie et la construction d’un bloc administratif R+1 seront achevés au mois d’octobre 2019 », a expliqué le Colonel Jackson Kamgaing, directeur du Génie militaire en charge des travaux.

Toutes ces explications étaient précédées d’une visite guidée du centre, à laquelle ont pris part les membres de la Fondation Chantal Biya, le staff du Minas, le Génie militaire, les autorités administratives… . Les travaux de réhabilitation du Centre qui s’étend sur une superficie de 104 hectares, sont évalués à plus de deux milliards de F, pour un délai d’exécution estimé à 36 mois.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category