Humanitaire et lutte contre l’insécurité: la Grande Bretagne réaffirme son soutien

Reçu hier au Palais de l’Unité par le président de la République, Paul Biya, le haut-commissaire du Royaume Uni, Rowan James Laxton a souligné la disponibilité de son pays à accompagner le Cameroun dans ses efforts de développement et pour lutter contre l

Il n’avait pas été reçu en tête-à-tête au Palais de l’Unité depuis le 21 décembre 2017, date de la présentation de ses lettres de créance en qualité de haut-commissaire du Royaume Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord au Cameroun. C’est chose faite depuis hier.

A l’issue de près de quatre-vingt-dix minutes d’entretien avec le président Paul Biya, S.E. Rowan James Laxton a affirmé lui-même avoir eu « une rencontre très productive avec le chef de l’Etat ».

Au menu des échanges entre les deux personnalités, des sujets ayant trait à la coopération bilatérale, la situation sous-régionale et même internationale, comme l’a souligné le diplomate britannique face à la presse. « Nous avons discuté d’un large éventail de questions bilatérales, régionales et internationales » a fait savoir l’hôte du président de la République.

Des questions qui, selon lui, avaient trait au commerce, aux investissements, au développement. Egalement à l’ordre du jour de cette audience, selon le chef de la mission diplomatique britannique au Cameroun, « la situation humanitaire et la sécurité». Deux aspects qui concernent notamment les régions de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du SudOuest.

Sur ce plan, Rowan James Laxton s’est voulu clair : « J’ai dit au président que mon gouvernement est déterminé à aider le Cameroun à surmonter ses difficultés actuelles ». La finalité de cette ambition selon lui étant de permettre au pays de « tirer le meilleur parti de son immense potentiel ».

Les relations sont très anciennes entre le Cameroun et la Grande Bretagne et cellesci sont en permanence raffermies et renforcées par de nombreux actes concrets touchant tant aux domaines de la sécurité que de l’humanitaire, de l’économie que du social comme on a pu le constater ces dernières années.

Les deux pays font par ailleurs de la promotion des valeurs des droits de la personne, de l’égalité des sexes et de la protection de l’environnement, des axes majeurs de leur coopération.

La rencontre d’hier au Palais de l’Unité entre le président de la République, Paul Biya et le haut-commissaire du Royaume Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord, Rowan James Laxton devrait sans doute permettre à celle-ci de repartir sur de nouvelles bases.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category