Groupe Jindal Steel et Power LTD : on évalue le processus de mise en œuvre

L’état d’avancement du projet était au menu d’une rencontre entre le Minfi et un responsable du groupe Jindal Steel et Power LTD hier à Yaoundé.

L’on s’achemine progressivement vers l’opérationnalisation du projet d’exploitation du fer de Ngovayang dans la localité d’Eseka, région du Centre. Dans la perspective de cette phase capitale, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, a reçu en audience hier, le groupe Jindal Steel et Power LTD représenté par Hervinder Singh, le président international projects et Guillaume Neou Tela, le directeur général de Camina SA.

Sur la table des échanges, la question de l’exploitation du fer de Ngovayang, notamment en ce qui concerne l’état d’avancement des tavaux. Au cours de l’audience menée à huis clos, les deux parties sont revenues sur les préoccupations relevant de l’administration des finances, question d’assurer un avancement serein des activités sur le terrain.

A l’issue de cet entretien, Hervinder Singh s’est dit satisfait de trouver auprès de Louis Paul Motaze, une oreille attentive aux préoccupations relatives à la mise en œuvre du projet. « Nous sommes déjà bien avancés. Nous avons terminé d’élaborer la carte du site minier et nous avons démarré avec la phase d’’exploration sur la base de nos trois licences, tout en évaluant le site. Actuellement, nous menons des études de faisabilité en vue de remplir les conditions requises pour le bon déroulement de l’exploitation notamment, la compatibilité avec l’environnement », a-t-il relevé.  


En visite dans le pays depuis le 20 avril dernier, la délégation du groupe Jindal Steel et Power LTD a entrepris de mener une série de rencontres dont celle avec le Minfi. D’après Hervinder Singh, cette démarche a en toile de fond, l’intensification des activités devant conduire au démarrage à venir de la phase d’exploitation. Le projet de développement du fer de Ngovayang dont le potentiel de gisement reste inestimé, couvre une superficie de 2970km.

Grâce à son exploitation, le Cameroun devrait pouvoir disposer d’un nouveau gisement de classe mondiale à l’instar de celui de Mbalam à l’Est et celui de Nkout dans la région du Sud. Le fer extrait de Ngovayang sera évacué par le port de Kribi. Mais selon le responsable du groupe Jindal Steel et Power LTD, une bonne quantité va servir pour l’exploitation industrielle locale. L’eau et le gaz issus de ce site seront également recyclés pour être réutilisés.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category