Ouverture des jeux universitaire 2019: la paix et le vivre ensemble célébrés

Le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur, Pr. Jacques Fame Ndongo a donné le coup d’envoi de cette 22e édition hier.

Des chorégraphies qui magnifient le vivre ensemble. Des chants venus de toutes les aires culturelles du pays pour dire que le Cameroun reste un et indivisible. Hier, 5 mai 2019, la cérémonie de lancement des 22es Jeux universitaires (Jeux U) à Dschang, a été une occasion de célébrer l’unité, la paix et le vivre ensemble.

Le spectacle d’ouverture, couplé au défilé des 19 délégations présentes, a été applaudi par la pléthore de membres du gouvernement, des autorités administratives et traditionnelles, des élus locaux, des opérateurs économiques et des populations ayant effectué le déplacement du département de la Menoua. Cette édition des Jeux U se veut particulière.

D’abord, ces jeux sont dénommés « Jeux de la dynamique collective », un concept qui pour le recteur de l’Uds, le Pr. Roger Tsafack Nanfosso, prône le travail solidaire en synergie, en équipe. Ensuite, ils vont se dérouler dans trois villes (Dschang, Foumban et Bandjoun) dans la lignée de la politique de décentralisation promue par le chef de l’Etat. Enfin, l’université hôte est la première à recevoir pour la quatrième fois les Jeux U.

On peut également évoquer comme innovations, le marathon de la dynamique collective qui s’est couru sur 42,8 km entre la ville de Santchou et celle de Dschang avant l’ouverture officielle ; la mise en scène singulière du scénario d’allumage de la torche olympique, magnifiant la cohésion nationale à travers 10 représentants des régions du pays, en lieu et place d’une seule star qui, d’ordinaire, fait tout le parcours.

Cette année, les Jeux U rassemblent plus de 3 000 personnes dont 2 602 athlètes, 275 encadreurs, 77 médecins, 60 membres de délégations officielles et 75 personnels d’accompagnement. Au-delà de ces acteurs, affirme le recteur, l’Uds espère recevoir en termes cumulés 200 000 visites permanentes au cours de cette édition qui se déroule jusqu’au 11 mai 2019. Le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr Jacques Fame Ndongo, retient quatre paradigmes fondamentaux et complémentaires pour ces jeux.

Le paradigme sportif qui a trait à la combativité et à l’honnêteté, tout en valorisant le fair-play, la discipline et le respect des règlements des jeux. Le paradigme culturel qui concerne la créativité artistique sousentendue par la vitalité du génie inventif estudiantin (fans clubs, concerts géants, mouvements d’ensemble, spectacles innovants, etc.).

Le paradigme entrepreneurial qui est mis en valeur par la foire économique et qui permet en milieu estudiantin de créer de la richesse et de participer ainsi dans l’honnêteté et la modernité économique à l’effort national de maximisation de la croissance en vue du mieux-être de tous. Enfin, le paradigme professionnel et académique qui met en exergue la professionnalisation des enseignements dans le cadre de l’acquisition des compétences et du savoir-faire.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category