Promotion des personnes handicapées: la contribution des universitaires

L'UCAC a organisé le 29 avril 2019 un colloque international pour une meilleure intégration des personnes handicapées.

Les travaux ouverts le 29 avril dernier à l’Université catholique d’Afrique centrale visent une meilleure intégration de ces couches vulnérables.

Ouvert lundi 29 avril dernier au campus de l’Université catholique d’Afrique centrale (Ucac) à Nkolbisson, le colloque international porte sur les différentes approches susceptibles de favoriser l’intégration des personnes handicapées dans la société.

Il est organisé à l’initiative du centre de recherche de l’Institut des politiques et initiatives sociales (Ipis). Pendant deux jours, des universitaires, des responsables du ministère des Affaires sociales et plusieurs autres acteurs sociaux ont travaillé sur le thème : « Handicaps, sociétés et territoires ».

Le handicap social est un problème qui fait l’objet d’études dans plusieurs domaines. Cette rencontre internationale a été aussi une occasion de mener des discussions sur le sujet, les défis politiques et sociaux auxquels les acteurs sont confrontés. « L’objectif des recherches que nous menons est de penser à la fois la situation d’incapacité de la personne, mais aussi l’environnement dans lequel elle se trouve et qui la défavorise », a expliqué le Pr Marcel Calvez, participant venu de l’Université de Rennes 2 en France.

A l’instar des personnes déficientes visuelles, plusieurs autres types d’handicaps ont été évoqués, dont les handicapés moteurs, pour ce qui est des problèmes liés à leur mobilité dans les lieux publics. Il a été rappelé au cours des exposés, la nécessité d’intégrer, dans chaque contexte, les éléments qui pourront faciliter la vie des personnes handicapées.

« Il est important pour nous, en tant qu’université, de nous pencher sur les questions sociales pour voir dans quelle mesure chacun peut retrouver sa dignité au sein de la société. Nous allons commencer un champ de recherche sur le handicap, analyser de fond en comble les différents types de handicaps dans notre société et comprendre comment ces personnes arrivent à vivre avec, mais surtout proposer des solutions favorables à leur intégration en milieu social », a souligné le Pr Marie-Thérèse Mengue, chef de département de socio-anthropologie et directrice de l’Ipis.

A en croire cette experte, le programme de recherche qui sera mis sur pied va aider le gouvernement à mettre en place des politiques nécessaires pour aider les personnes handicapées à prendre leur place dans la société.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category