Jeux universitaires: performance est au rendez-vous

Plusieurs athlètes ont réussi des exploits hier dans diverses disciplines. L’Injs, champion en titre, a déjà engrangé plus d’une dizaine de médailles en or

Pour pulvériser son record personnel, Billy Jospen Takougoum Kuitche (21 ans) a réussi une performance de 47m67 au lancer de disque hommes. Une satisfaction pour ce dernier qui décroche ainsi sa seconde médaille, après celle obtenue la veille en lancer de poids (15m39).

Sa satisfaction est d’autant plus grande que c’est la première fois qu’il franchit la barre des 47 mètres. « Je m’améliore constamment. C’est la troisième année de suite que j’assure le doublé lancer de disque et lancer de poids, en m’améliorant en lancer de disque surtout.

Lors de mon premier sacre il y a deux ans, j’avais réussi un lancer de 43 mètres. L’année dernière, j’ai franchi 46 mètres et maintenant je progresse à plus de 47m», se félicite l’athlète de l’Injs qui est en outre champion national dans cette discipline. La satisfaction est similaire pour Jolivette Metsadong de l’université de Yaoundé II.

Après le lancer de poids (13m03), elle a décroché sa seconde médaille d’or en lancer du disque, avec une performance de 38m36. Le doublé des médailles a été assuré par d’autres athlètes de l’Injs. Après leur victoire en 1500 mètres, Belt Ntemgwa Chomoh chez les dames (20’17’’8) et Donald Nyamdjua Ndim chez les hommes (16’47’’1) ont décroché la première place au 5000 mètres.

Raymond Nkwemy Tchomfa, avec une performance de 14m83 au triple saut, obtient sa seconde médaille après celle décrochée en saut en longueur (07m34). En parcourant la distance de 200m en 22’2, Emmanuel Eseme Alobwoede de l’Ecole nationale supérieure des travaux publics (Enstp) décroche sa seconde médaille d’or après celle remportée la veille en 100m avec un chrono de 10’’5.

La performance de 11m77 réalisée au triple saut dames par Pierre Rachel Ngo Ndeby de l’Injs a été suffisamment acclamée, au vu de son amé lioration permanente. L’université de Buéa a décroché la première place au 400m dames, grâce à la bonne performance de Priscilla Ntui Ayuk (1’00’’6) tandis que chez les hommes, c’est Parfait Ahimara Tchakalsou de l’Injs qui s’est distingué en réalisant une performance de 49’’4.

Marie Joséphine Mintsa de l’Institut Siantou supérieur va aussi réaliser une performance appréciable en 200 mètres dames, avec un chrono de 25’’9. Les phases d’élimination ont été fortement disputées en courses de relais. Idem pour la lutte gréco romaine qui est au stade des finales à Foumban et le judo qui livre progressivement ses lauréats. Au tableau des médailles, l’Injs a déjà engrangé plus de 10 médailles en or, seulement en athlétisme.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category