Accord de partenariat économique : on négocie avec la Grande Bretagne

Un atelier de restitution et de validation du projet de cette convention se tient depuis mercredi à Yaoundé.

Afin de ne pas perturber les échanges commerciaux avec ses partenaires après sa sortie éventuelle de l’Union européenne dans le cadre du Brexit, le Royaume-uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord s’engage dans la négociation de nouveaux accords avec les pays extérieurs à l’UE liés par un accord commercial, y compris les accords de partenariat économique (APE). C’est dans cette perspective que le gouvernement camerounais a été saisi par ce pays pour engager des négociations pour la conclusion d’un APE bilatéral. 

C’est à cet effet qu’un atelier de restitution et de validation du projet de rapport final de l’étude sur l’impact commercial, économique et financier de l’APE bilatéral Cameroun Royaume-Uni se tient depuis mercredi dernier à Yaoundé. 

Selon Jean Tchoffo, président du comité de suivi de coordination desdites négociations, par ailleurs secrétaire général du ministère en charge de l’économie, il est juste question pour le moment de pourparlers et d’entretiens entre le groupe de négociations mis sur pied par le gouvernement et  la Grande Bretagne.

L’objectif final est de parvenir à un accord de libre échange qui soit bénéfique pour les deux parties. « Nous anticipons déjà sur le Brexit, ce qui veut dire que s’il n’y avait pas de Brexit, en réalité, cet accord ne pourrait pas être signé », a-t-il déclaré. 

Il faut dire que des actions comme celles-ci témoignent de la volonté du Royaume-uni d’assurer la continuité des échanges commerciaux avec ses partenaires. Ces actions visant à préparer l’éventualité d’un Brexit incluent la signature d’APE de continuité avec trois régions ACP, et l’instauration unilatérale d’un système de préférence généralisé permettant aux pays comme le Cameroun de bénéficier d’un accès préférentiel au marché du Royaume-uni. 

La Grande    Bretagne accorde actuellement une importance limitée au Cameroun en tant que partenaire commercial. Même si le Cameroun possède une balance commerciale globalement équilibrée avec ce pays, ces cinq dernières années, ce dernier se classe au 11e rang des marchés à l’exportation du Cameroun avec 2,1% des exportations totales et au 18e rang des fournisseurs du Cameroun avec 1,4% des importations totales. Ce qui revient à dire que  les exportations du Cameroun vers le Royaume-uni sont peu diversifiées.

Outre le pétrole brut (62,1% des exportations totales sur la période de 2013-2017), les deux autres produits d’exportation sont à savoir le bois (16,1%) et les fruits, dont la banane principalement (11%). Concernant les importations du Cameroun en provenance de la Grande Bretagne, on a, entre autres, diverses machines et appareils mécaniques ou électriques, des boissons, des hydrocarbures, des véhicules et des produits pharmaceutiques. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category