Littoral: 37 656 candidats à l'épreuve du concours d'entrée en 6e

Ils ont pris d'assaut les salles d'examen le 14 mai 2019. Le conseiller technique n°1 du Minesec, Adams Daniel Oyono a effectué une descente dans les centres de concours.

Le conseiller technique n°1 du Minesec, Adams Daniel Oyono, a fait le tour des centres
de concours de Douala mardi 14 mai 2019.

Ambiance studieuse ce 14 mai au lycée technique d’Akwa, un des centres d’examen visités par le conseiller technique n°1 du ministère des Enseignements secondaires (Minesec), Adams Daniel Oyono. A l’entrée principale, quatre policiers montent la garde. Dans les salles d’examen, 642 candidats affrontent les épreuves du concours d’entrée en 1ère année de l’enseignement technique. Le proviseur, Victor Léa Missé rassure : « Les épreuves se déroulent dans de très bonnes conditions. Nous n’avons enregistré aucun incident jusqu’à présent ». Des dispositions particulières ont été prises pour assurer l’accueil des tout petits et les diriger dans les salles de classe.

Au lycée bilingue de Deido, c’est la même ambiance, à l’arrivée de la mission du Minesec. Sous la direction du proviseur Ivette Mukete, Adams Daniel Oyono et sa suite vont faire le tour des salles. Ici comme ailleurs, les épreuves ont bel et bien démarré et se poursuivent sans souci majeur. Le lycée Joss, le lycée technique de Bonadoumbe, le CES bilingue de New Bell entre autres ont également reçu la visite du représentant du conseiller technique.

La région du Littoral compte 30616 candidats au concours d’entrée en 6e et au Common Entrance et 7040 pour l’entrée en 1ère année de l’enseignement technique. Parmi ces candidats figurent les enfants déplacés internes qui ont bénéficié de dispositions particulières. « Nous avons observé une prise en compte de la composante des enfants déplacés internes qui ont sollicité passer leur concours d’entrée en 6e et leur Common Entrance ici. Nous l’avons observé particulièrement au lycée technique de Bonadoumbe, où il a été procédé à une augmentation du nombre de places dans l’enseignement technique anglophone et l’enseignement technique bilingue », a expliqué Adams Daniel Oyono.

D’après les responsables du Minesec, toutes les dispositions pratiques et financières ont été prises pour garantir la réussite de ces examens. « Nous remercions le trésorier payeur général du Littoral pour la mise à disposition des ressources financières nécessaires pour vider les questions liées aux charges d’organisation de ces examens », a souligné le conseiller technique. Les corrections ont commencé immédiatement après la fin des différents concours.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category