Unité et diversité: des ingrédients de l’émergence

Il y a 47 ans, les Camerounais des deux rives du Moungo décidaient librement de se forger un destin commun, en se prononçant à une large majorité en faveur d’un Etat unitaire. Lundi prochain, 20 mai 2019, cet anniversaire sera célébré sur l’ensemble du territoire national et dans les missions diplomatiques du Cameroun à l’étranger. Comme il est de tradition, le président de la République, chef des forces armées, Paul Biya, présidera les cérémonies officielles organisées dans la capitale.

Ce sera en présence des corps constitués nationaux et des membres du corps diplomatique. Une occasion idoine pour exalter le vivre ensemble des Camerounais, qui symbolise le triomphe du réalisme et du consensus sur les égoïsmes, voire les irrédentismes. Depuis le référendum de mai 1972, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. D’importants progrès ont été réalisés sur la voie de l’intégration, aussi bien au plan des institutions qu’en ce qui concerne la vie socioculturelle.

Résultat, les Came rounais se connaissent mieux et s’acceptent comme fils et filles d’une même nation. Les écueils n’ont pourtant pas manqué tout au long de ce cheminement. Loin s’en faut ! Replis identitaires, résistances et surenchères politiciennes se sont exprimés ici et là de temps à autre. Au gré des intérêts particuliers, voire des influences extérieures. Les soubresauts enregistrés depuis quelque temps dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest constituent une illustration parfaite de ces écueils.

Fort heureusement, la détermination à faire avancer le Cameroun vers le plein épanouissement de son destin a toujours été plus forte que tout. Au bout du compte, ainsi que le stipule le préambule de la Loi fondamentale, « Le peuple camerounais est (demeuré) fier de sa diversité linguistique et culturelle, élément de sa personnalité nationale ». C’est ce qui donne du reste tout son sens à la commémoration qui aura lieu lundi et dont le thème est « Unité dans la diversité, atout majeur du peuple camerounais dans sa marche résolue vers l’émergence ».

La prochaine fête du 20 mai est donc une opportunité pour les Camerounais qui n’ont pas oublié que l’unité nationale est le fruit d’une quête longue et patiente ponctuée de sacrifices considérables de réaffirmer à travers une forte mobilisation, leur volonté de poursuivre ensemble la marche résolue vers l’émergence, malgré l’adversité. Fait marquant cette année, lors de la parade militaire attendue au Boulevard du 20 mai, l’on verra défiler aux côtés des forces camerounaises de défense, un bataillon de l’armée congolaise invité par le chef des forces de défense et de sécurité.

Une preuve supplémentaire de l’excellence de la coopération entre Yaoundé et Brazzaville, partenaires dans la lutte contre Boko Haram. Dans les pages qui suivent, CT met en relief les ressorts de l’unité et de la diversité qui constituent des ingrédients pour l’émergence du Camerou

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category