Soudan: les négociations suspendues

Après deux jours de négociations, civils et militaires se sont séparés mercredi soir sans parvenir à un accord politique sur la période de transition. Alors que le dialogue amorcé par les deux camps laissait pourtant entrevoir les signes d’une transition politique de trois ans avec un Parlement de 300 membres et un gouvernement constitué essentiellement de civils. Face à la pression exercée par les manifestants qui ont barricadé les principales artères de la capitale Khartoum, les militaires, aux commandes depuis la chute d’Omar el-Bechir le 11 avril dernier, ont décidé de suspendre les discussions. Ces derniers disent attendre que le calme revienne pour reprendre le dialogue. Pour l’opposition soudanaise, ces manœuvres qualifiées de « dilatoires » visent tout simplement pour l’armée à gagner du temps.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category