Défilé à pied: une démonstration de discipline

Par leur prestation hier au Boulevard du 20 mai, les troupes ont fait étalage des qualités de nos forces de défense et de sécurité.

Boulevard du 20 mai hier. Il est un peu plus de 11 h lorsque la voix puissante du général de brigade Assoualai Blama, commandant des troupes, annonce les préparatifs pour le défilé, peu après l’installation du président de la République, chef des forces armées à la tribune officielle. Le temps de l’exécution du carrousel par la musique de la gendarmerie nationale, puis tout commence. Debout dans son command car, le commandant des troupes ouvre la parade militaire dont la première composante est le défilé des troupes à pied.

Comme le veulent les usages, et pour saluer le drapeau de la République porté par les différents carrés, le chef de l’Etat, chef des forces armées est debout. Il est imité par les milliers de personnalités et d’anonymes qui ont pris place dans les différentes tribunes. A la suite du général Assoualai Blama, le contingent congolais prend le relais. On est encore en train d’admirer le magnifique pas exécuté par ces hommes venus magnifier l’amitié et la fraternité entre nos deux pays quand les troupes de la Garde présidentielle apparaissent pour faire la démonstration de la puissance et de la discipline qui les caractérisent. En plus des trois carrés, l’on note la présence, désormais traditionnelle, de la brigade cynophile de cette unité d’élite de nos forces de défense.

Le passage fortement applaudi des élèves officiers de l’Ecole militaire interarmées (EMIA) sera quant à lui la preuve d’une relève assurée, au même titre que ceux de l’Ecole nationale supérieure de police, arrivés un peu plus tard avec les éléments de ce corps. Mais avant d’arriver chez ces derniers, les autres composantes de nos forces de défense et de sécurité auront effectué des passages qui n’ont laissé indifférent ni le président de la République, chef des forces armées, ni la première dame Chantal Biya, encore moins la nombreuse assistance qui a choisi de vivre la parade militaire marquant le 47e anniversaire de l’avènement de l’Etat unitaire au Boulevard du 20 mai.

Il en est ainsi de la gendarmerie nationale avec un carré de femmes qui a beaucoup impressionné l’assistance, de l’armée de terre avec ses différentes composantes à l’instar du Bataillon d’intervention rapide. L’armée de l’air et la marine nationale elles aussi ne manqueront pas d’arracher les encouragements de l’assistance, au même titre que les éléments du Corps national de sapeurs-pompiers. L’applaudimètre montera un peu plus au passage des anciens combattants et victimes de guerre.

Lorsque les éléments de l’administration pénitentiaire et de la Douane achèveront de faire la démonstration de la discipline et de la rigueur qui caractérisent nos forces de défense et de sécurité, difficile d’imaginer qu’une quarantaine de minutes venaient de s’écouler. La longue et chaleureuse poignée de mains du président de la République au commandant des troupes à la fin de la parade militaire se voudra l’expression de la satisfaction du chef des forces armées à ces hommes et femmes qui se dévouent, parfois au péril de leurs vies, à la défense de l’intégrité territoriale de notre pays

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category