Couveuse néonatale : le bien-être du prématuré en un clic

Elle a été conçu et construit par des étudiants de l’Université de Dschang et se distingue par son interaction numérique audiovisuelle avec le smartphone du médecin.

La lutte contre la mortalité infantile est une affaire de tous. Pour jouer sa partition, l’Agence universitaire pour l’innovation (Aui), (une association des ingénieurs et universitaires passionnés par l’innovation) a mis sur pied une couveuse 100% camerounaise. « Il s’agit d’une couveuse néonatale avec photothérapie intégrée. Elle est conforme à la norme CEI 201-2-19 », explique Serge Armel Njidjou, promoteur de l’Aui.

Elle a des spécificités notamment, « sa résilience aux difficultés énergétiques, sa simplicité, son interactivité qui permet au médecin via son Smartphone, de vérifier la disponibilité de la couveuse, de rester connecté à celle-ci pour monitorer les consignes, avoir des alertes de sécurité et suivre visuellement le bébé », poursuit-il.

Cette création qui a été récompensée du Prix spécial du chef de l’Etat pour l’innovation en février 2018 dernier, lors des Journées d’excellence de la recherche scientifique et de l’Innovation du Cameroun a été retenue parmi les 100 innovations mondiales les plus prometteuses.

Le 9 mai dernier encore, Serge Armel Njidjou, manager de l’Aui a reçu à l’Elysée, à Paris, le prix initiative de la troisième édition de l’Agence française de Développement digital challenge. Les premiers exemplaires de la version aboutie de cette innovation technologique seront bientôt disponibles dans les hôpitaux qui le solliciteront. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category