Nigeria: un cap à franchir

Les Super Falcons neuf fois championnes d’Afrique espèrent enfin s’affirmer lors de la plus grande joute féminine de football.

Le week-end dernier face à la Côte d’Ivoire à Abidjan, le Nigeria a remporté sa première Coupe féminine de l’Union Ouest-africaine de football, zone B (1-1, 5-4 après tirs au but). Au-delà de la victoire, le Nigeria a surtout a affiché un beau sursaut d’orgueil en revenant au score dans les ultimes instants de la partie. Un esprit combattif que les Super Fal cons travaillent présentement en Autriche, ultime étape de la préparation avant de rallier la France dans les prochains jours.

Depuis la conquête de leur neuvième sacre continental en novembre dernier au Ghana, les championnes d’Afrique en titre ont multiplié stages et regroupements. Ceci afin de traverser la phase de groupe, plus jamais franchie depuis 1999. En janvier dernier, au tournoi des quatre nations en Chine, le Nigeria s’est incliné 0-3 devant la Chine et pris le dessus 4-1 sur la Roumanie. Au tournoi de Chypre, Onome Obi et ses coéquipières sont tombées 1-4 face à l’Autriche et 0-1 devant la Belgique.

Les Nigérianes ont pu dominer la Thaïlande et la Slovaquie. Le mois dernier, elles s’inclinaient en amical 1-2 devant les Canadiennes. Moins dominateur dans le jeu que par le passé, le Nigéria a opté pour une intense pré paration pour rompre avec cette impression d’essoufflement. Une impression de déclin justifié en interne par une insuffisante impréparation.

Costaud en défense tout en associant vitesse et puissance devant, le Nigeria compte faire usage de ses armes devant la France, de la Norvège et de la Corée du Sud, ses adversaires du groupe A.

A ces atouts se greffent l’expérience de son sélectionneur Thomas Dennerby. Le technicien suédois qui a conduit son pays à une médaille de bronze lors du Mondial 2011.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category