Espagne: dans la peau de l’outsider

Très en vue dans les catégories jeunes, les Ibères ont été la première nation européenne à se qualifier pour le Mondial.

Pour préparer sa deuxième participation en coupe du monde, l’Espagne a jeté son dévolu sur deux protagonistes du groupe E. Après la correction infligée au Came roun le 17 mai dernier (4-0), la Roja, dans sa version féminine, sera en rodage face au Canada ce vendredi. Après ce match d’évaluation, il est prévu un ultime test contre le Japon, le 2 juin prochain. Deux ultimes tours de chauffe avant l’entrée en matière le 8 juin face à l’Afrique du Sud qui viennent mettre fin à une préparation convaincante.

L’Espagne est le premier pays européen à se qualifier pour l’été français. Un ticket obtenu grâce à un sans-faute de huit victoires en huit matchs, pour un total de 25 buts marqués contre deux encaissés. Depuis deux ans, La Roja apparait comme une équipe sur laquelle il faudra compter sur le vieux continent. En poste depuis la fin du Mondial canadien de 2015, Jorge Vilda a opéré de profonds changements dans l’état d’esprit et le jeu développé par les Ibères. En 2017, l’Espagne atteint les quarts de finale de l’Euro et remporte la Coupe de l’Algarve.

Il y a quelques mois, elle remportait le Tournoi de Chypre et battait le mois dernier le Brésil en amical. Présente dans le groupe B, l’Espagne dispose de sérieux arguments pour convoiter une place au second tour. A l’aise techniquement avec des joueuses rompues aux compétitions européennes interclubs, les Espagnoles devront surtout bien négocier les deux premiers matchs du tournoi. Ce sera face aux Sud-Africaines et aux Chinoises, avant de rencontrer les favorites Allemandes.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category