Festival de Cannes 2019: Zoom sur l’Afrique

La 72e édition s’est achevée samedi le 25 mai 2019, mettant un terme à une quinzaine courue, avec un accent particulier mis sur le

L’édition 2019 du festival de Cannes s’est achevée samedi le 25 mai 2019 comme elle s’est ouverte deux semaines plus tôt : en grande pompe. En sélection officielle, « Atlantique » le film de la Sénégalaise Mati Diop, première réalisatrice africaine en compétition pour la Palme d’or, s’en tire avec le Grand Prix, deuxième récompense la plus importante du festival après la palme dorée. Dans les sélections parallèles, le continent a défendu ses couleurs. A « Un certain regard », on retrouve « Papicha » de l’Algérienne Mounia Meddour, « Adam » de la Marocaine Maryam Touzani. « Tlamess » du Tunisien Ala Eddine Slim a été projeté durant la « Quinzaine des réalisateurs ».

Détail important à retenir au terme de cette quinzaine du cinéma mondial, cette place « privilégiée » de l’Afrique. Le tapis rouge a été déroulé au continent durant le Marché du film qui célébrait ses 60 ans, avec deux pavillons : le « Pavillon Afriques » et le « Pavillon des Cinémas d’Afrique ». Hormis ces deux cadres où les producteurs, réalisateurs, acteurs, journalistes ont défendu les couleurs de l’industrie cinématographique du continent, d’autres pavillons ont ouvert de l’espace à l’Afrique. C’est le cas du pavillon italien qui a lancé le projet « Romafrica Film Festival » le 19 mai dernier. Le 15 mai, l’Américaine Yolanda Brinkley a choisi le Pavillon Afrique pour annoncer la tenue de la 10e édition du programme « Diversity In Cannes » qu’elle organise chaque année pendant le festival.

Concernant les Camerounais des cinéastes, producteurs, directeurs de festival ont fait le déplacement. Thierry Ntamack est venu ainsi gonfler le contingent composé de Blaise Pascal Tanguy (2PG Pictures), Stéphanie Dongmo (Cinéma numérique ambulant), Sylvie Nwet (Yarha festival), Jean Marc Beniguine (Cinéma au prix d’une bière). Le 18 mai dernier, en marge de la célébration de la fête nationale du Cameroun, « Sun Touch », un événement mettant le Cameroun à l’honneur a été célébré sous le thème : « Cameroun, investir dans la culture et le tourisme ». Le créateur de mode Martial Tapolo, habilleur de Miss Île de France, figurait parmi les guests de cette cérémonie organisée par le Groupe Racines de Monaco.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category