Lionnes indomptables : place aux choses sérieuses

Avec la publication mardi de la liste des 21 joueuses sélectionnées, l’équipe est désormais focalisée sur son objectif.

La liste n’avait rien d’une surprise. Il faut dire que depuis lundi, elle avait fuité dans les médias. Mais Carl Enow Ngachu a tout de même tenu à faire les choses dans les règles en dévoilant ses 21 joueuses pour cette Coupe d’Afrique des nations 2016 au cours d’une conférence de presse, en présence du secrétaire général de la Fecafoot, Blaise Moussa. C’était à l’hôtel Mont Febé de Yaoundé où l’équipe a d’ailleurs pris ses quartiers depuis hier. Pour en revenir au groupe qui défendra les couleurs du Cameroun dans moins de trois jours, le constat est que le sélectionneur national a fait confiance à des joueuses qu’il connaît bien. Pour preuve, sur les 21, seules quatre étaient absentes à la dernière coupe du monde de football au Canada en 2015 (Mambingo Mambingo, Agnès Nkada, Ngo Back Batoum et Ada Jaquette). Comparativement à la cuvée de la CAN 2014, finaliste en Namibie, on note 14 rescapées. Comme quoi, Enow Ngachu mise sur la stabilité et l’expérience. On a d’ailleurs eu un aperçu de son Onze, à quelques nuances près, avec l’équipe alignée lors du dernier match amical perdu contre la Tanzanie 2-1. Ici, les professionnelles se taillent la part du lion avec 16 joueuses. Mais rassurez-vous, comme il l’a expliqué à plusieurs reprises, il « n’a choisi que les meilleures. Celles capables de valablement mouiller le maillot et se battre pour remporter le trophée au soir du 03 décembre à Yaoundé ». 
Parce que c’est bien cela l’objectif. Les Lionnes indomptables n’envisagent pas d’autre résultat que la victoire. Cela s’est d’ailleurs ressenti dans les déclarations des joueuses face aux médias. « Nous savons ce que nous avons à faire. Nous allons jouer, non pas pour nous, mais pour le peuple camerounais. C’est un devoir, une mission, de gagner » a martelé Raïssa Feudjio. Des propos appuyés par Gabrielle Aboudi Onguene, dans la même ferveur : « Nous devons prendre chaque match après l’autre et aucune équipe n’est à négliger. Mais c’est sur le terrain que ça va se jouer ». Quant à ceux qui craignent une défaillance physique de la joueuse, du fait de sa longue saison en Russie, elle a été claire : « physiquement, je suis bien. Je suis prête pour cette CAN depuis janvier 2016. Pour moi, elle a déjà commencé ». Voilà qui devrait rassurer le public que l’équipe appelle de tout son cœur. En attendant, l’heure est aux derniers réglages après les matchs de préparation. « L’inquiétude est qu’on prend des buts et nous avons un souci au niveau de la finition. Mais nous y travaillons. Tout en mettant l’accent sur le mental ». Paroles d’Enow Ngachu.

Elles jouent leur première CAN

« J’ai beaucoup travaillé pour en arriver-là »
Jacquette Ada, attaquante.
« Je suis vraiment heureuse d’être retenue dans les 21 de la CAN. Je vais donner le meilleur de moi-même et ce n’est pas une promesse en l’air. J’ai beaucoup travaillé pour en arriver-là, pour connaître tout ça.  J’ai été très bien accueillie dans le groupe. Mes coéquipières ont tout fait pour nous mettre à l’aise. Car c’est ensemble qu’on va de l’avant. La ferveur du public nous a encouragés et nous comptons sur tous nos supporters dès samedi ».

« Contente de défendre nos couleurs »
Ngo Back Batoum, attaquante.
« Je suis contente de défendre les couleurs de mon pays. C’est une grande joie, d’autant que c’est à la maison. C’est un vrai rêve qui se réalise. Surtout que les anciennes sont très accueillantes et conviviales. Elles m’encouragent à travailler davantage. Je pense que nous avons toutes les chances de gagner car on a vraiment travaillé dur. Nous avons également pour nous notre volonté et notre solidarité. Ça peut faire toute la différence, surtout avec l’aide de Dieu ».

« On a hâte d’entrer en compétition »
Marie Aurèle Awona, défenseur.
« On a hâte d’entrer en compétition. Pouvoir disputer cette première CAN à la maison est un honneur. Nous allons donner le maximum pour que tout le monde soit concerné. On a senti beaucoup de pression au départ avec le public au stade mais il va falloir faire abstraction de tout ça pour se concentrer sur l’essentiel. Je n’ai pas encore joué contre l’Afrique du Sud et l’Egypte. Mais contre le Zimbabwe, oui. C’est clair qu’on a une revanche à prendre par rapport à cette équipe à qui nous devons notre élimination des J.O 2016. On doit leur montrer qu’on est chez nous. Nous sommes confiantes mais c’est sur le terrain que ça se jouera ».

« Nous voulons la victoire »
Isabelle Mambingo Mambingo, gardienne de but.
« J’ai beaucoup de chance d’être dans le groupe parce que j’ai été blessée. J’ai ensuite travaillé dur pour revenir à mon niveau. Je me tiens donc prête au cas où l’équipe a besoin de moi. C’est au coach de décider qui joue mais il peut compter sur moi. Chacun rêve de réaliser quelque chose pour une compétition de ce genre. Nous promettons aux Camerounais de tout donner pour les rendre fiers. Nous voulons la victoire à tout prix ».
Propos recueillis par JRM
 


 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie