RDC : plus de 30 morts dans un naufrage

Près de 200 autres personnes sont toujours recherchées après l’accident d’une embarcation de fortune survenu samedi soir à Maï-Ndombe à l’ouest du pays.

Le bilan du naufrage d’une baleinière survenu samedi dernier sur lelac Maï-Ndombe au niveau du village Bolombe à l’ouest de la République démocratique du Congo (RDC) ne cesse de s’alourdir. Plus de 30 corps ont déjà été repêchés des eaux. Selon les autorités locales, dimanche dernier 183 rescapés ont pu être identifiés et plusieurs dizaines d’occupants de cette embarcation de fortune qui tentait de relier Inongo et Lukanga manquaient toujours à l’appel. « Ce soir (dimanche, NLR), le bilan est revu à la hausse. Nous avons retrouvé, avec la délégation qui est descendue sur le lieu 30 corps sans vie, dont 12 femmes, 7 hommes et 11 enfants. On a retrouvé 183 rescapés », a indiqué Cosmos Mbo Wemba, maire de la ville d’Inongo. 
Sur les circonstances de ce naufrage, ce dernier accuse la surcharge, le mauvais état de l’embarcation et les conditions météorologiques peu favorables. « D’après les rescapés, la baleinière avait embarqué plus de 350 passagers. D’abord, il y a l’état de vétusté de la baleinière. Elle est devenue très vielle. Et puis, ils ont été surpris par les vents violents, à partir de Bolombe, à quelques km avant d’arriver à Lukanga », a expliqué Cosmos Mbo Wemba, maire de la ville d’Inongo. Ce nouveau sinistre vient rallonger la liste des catastrophes survenues dans les eaux congolaises. En avril dernier, plus de 100 personnes ont trouvé la mort dans une série de naufrages sur le lac Kivu à l’est du pays.  En février 2018, des centaines de passagers avaient été tués dans le naufrage d'un convoi de baleinières à 40 km de la localité de Kwamouth dans les mêmes eaux.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category