Can féminine: du confort pour les reporters

Dans les cabines de presse des stades, des moniteurs sont prévus pour faciliter le travail des médias.

Les journalistes admis dans les stades pour la couverture médiatique de la CAN féminine, surtout ceux de la presse audiovisuelle, n’auront pas trop de soucis à se faire pour la retransmission en direct des rencontres. Des moniteurs ont été mis à leur disposition dans les différentes cabines de presse. 40 pour Yaoundé et 20 pour Limbé, de source bien introduite au ministère de la Communication. Dimanche dernier, pendant que les Lionnes indomptables disputaient leur dernier match amical contre la Tanzanie, des techniciens camerounais et chinois s’attelaient à installer ces équipements. « Avec ce matériel, les journalistes pourront retransmettre leurs reportages en direct sans difficultés », a indiqué l’un des responsables rencontrés sur les lieux. Pour illustration des reporters radio se sont appuyés sur les images diffusées par ces écrans plats pour entretenir, via le téléphone, leurs auditeurs. 
Les journalistes de la presse écrite ne sont pas non plus en reste. Grâce à une connexion Internet haut débit, ils pourront faire parvenir leurs articles à leurs rédactions respectives directement du stade. « Nous avons un Wi-fi haut débit à l’intérieur du stade et même hors de la clôture. Il suffira, pour se connecter, d’avoir le code », a indiqué Simon Faustin Mvongo, directeur du stade Omnisports Ahmadou Ahidjo. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie