Nation unies, accident d’Eséka, clôture de la saison sportive: Paul Biya sur tous les fronts

Deux éditions du bulletin mensuel du Cabinet civil, dont une spéciale, reviennent sur l’accident ferroviaire d’Eséka et la participation du chef de l’Etat à la 71e Assemblée générale des Nations unies.

Le Temps des réalisations a tenu à marquer à sa manière l’importante activité du président de la République des mois de septembre et octobre 2016 à travers deux nouvelles éditions de son mensuel. Une édition spéciale qui consacre l’essentiel de ses pages au « double succès diplomatique multilatéral et bilatéral du président Biya à New York », comme l’indique à l’entame de son éditorial, le directeur de publication et directeur du Cabinet civil, Martin Belinga Eboutou, au séjour du chef de l’Etat à New York où il a pris part aux travaux de la 71e session de l’Assemblée générale des Nations unies. Un séjour riche, comme il le souligne dans un lieu « où se conçoit le vivre-ensemble de l’humanité ». Une présence qui aura permis au président Paul Biya de parler à la planète entière « de la perspective camerounaise pour l’édification d’un monde meilleur ». Le séjour présidentiel s’est donc soldé par un double succès diplomatique. Succès que le lecteur peut d’ailleurs aisément revivre en images, non sans relire les différentes interventions du chef de l’Etat au cours de ce séjour new-yorkais, notamment lors du débat général le 22 septembre 2016, ou encore lors du Sommet des dirigeants sur les réfugiés organisé par le président américain, Barack Obama. Le séjour du chef de l’Etat à New York aura également été marqué par une intense activité diplomatique avec des audiences qu’il a accordées à de hauts responsables américains, sa dernière rencontre avec Ban Ki-moon qui va bientôt quitter le secrétariat général de l’ONU et des contacts avec certains de ses pairs du continent.
Seule ombre au tableau de cette édition, l’accident ferroviaire survenu à Eséka le 21 octobre 2016. Le lecteur peut redécouvrir la déclaration faite par le président de la République à sa descente d’avion à Yaoundé pour marquer sa compassion avec les familles touchées et son décret portant création d’une commission d’enquête pour faire la lumière sur ce drame ou celui instituant une journée de deuil national pour permettre à la nation camerounaise de rendre hommage à ses fils. L’accident d’Eséka, qui comme on peut l’imaginer, revient dans l’édition du mois d’octobre, avec la visite du président tchadien et président en exercice de l’Union africaine. En voisin, Idriss Deby Itno est venu apporter son réconfort à son ami et frère. Un geste de solidarité fort bien salué par son hôte au cours du toast prononcé au palais de l’Unité lorsqu’il déclarait : « C’est dans le malheur, dit-on, que l’on reconnaît ses vrais amis ». Des publications qui se terminent néanmoins sur une note gaie avec la symbiose observée entre Paul Biya et le mouvement sportif national lors de la 57e édition de la finale de football du Cameroun au stade Omnisports de Yaoundé le 30 octobre 2016.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie