Organisation de la coopération islamique: nouvel engagement contre le terrorisme

C'est l'une des résolutions prises à l'issue du 14e sommet de cet organisme tenu vendredi à La Mecque en Arabie Saoudite.

Le palais royal Al-Safa de la ville sainte de Makkah Al-Mukkaramah, a abrité vendredi dernier, le 14esommet de l'Organisation de la coopération islamique (Oci). Les travaux, placés sous le thème : « Main dans la main vers l'avenir », étaient présidés par le serviteur des deux saintes mosquées, le roi saoudien Salman Ben Abdulaziz Al Saud. À l'issue du sommet qui marquait également les 50 ans de l'Oci, une déclaration dite de La Mecque a été rendue publique. En effet, les dirigeants et représentants des Etats membres de l'Oci ont dénoncé le terrorisme, l'extrémisme et le fanatisme sous toutes leurs formes et sous toutes leurs manifestations.

En outre, ils ont condamné les récentes attaques terroristes contre le Royaume d'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis. Notamment, les raids sur les stations de pompage de pétrole saoudiennes et le sabotage de navires de commerce dans les eaux régionales des Emirats arabes unis. Une situation face à laquelle « la communauté internationale est appelée à assumer ses responsabilités pour préserver la paix et la sécurité dans la région ». Ce défi majeur de préservation de la sécurité et de la stabilité incombe aussi, et au premier chef, aux Etats membres de l'Oci.

D'où « l’importance de resserrer les rangs pour faire face aux organisations terroristes et d’adopter des lois et des mesures de dissuasion pour lutter contre le fléau du terrorisme ». L'Oci rejette dès lors toute tentative d'associer le terrorisme « à une nationalité, une civilisation ou une religion ». Elle a également réitéré le refus de fournir tout soutien direct ou indirect aux groupes et organisations incitant à la violence, à l'extrémisme et au terrorisme. Les Etats membres ont condamné «toute forme d'intolérance et de discrimination fondée sur la religion, la couleur ou la foi, et dénoncé le sectarisme et le fanatisme sous toutes leurs formes et sous toutes leurs manifestations ».

Un accent a été mis sur le rôle et la responsabilité des médias sociaux dans la consolidation de la fraternité islamique et du renforcement des liens entre nations islamiques. Samedi face à la presse, le secrétaire général de l'Oci, le Dr Yousef bin Ahmed Al-Othaimeen, a adressé ses félicitations au roi Salman bin Abdulaziz Al Saud pour la présidence de l'institution. Par ailleurs, il a salué les efforts du roi qui a accepté d'accueillir le sommet islamique à La Mecque. Rencontre « couronnée de succès, qui devra aider à renforcer les liens de solidarité entre les pays islamiques et appuyer l'action islamique », s'est réjoui le Sg de l'Oci.

Pour sa part, le ministre d'Etat saoudien aux Affaires étrangères, Adel Al-Jubeir, a souligné que le Royaume d'Arabie saoudite continuera d'œuvrer pour « la stabilité, la sécurité, le développement et la prospérité des peuples saoudien et ceux du monde arabe et islamique ». Le Cameroun était représenté à ces assises par le ministre délégué au ministère des Affaires étrangères chargé de la Coopération avec le monde islamique, Adoum Gargoum.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category