Lutte contre la corruption : les entrepreneurs s'impliquent

Une coalition de 140 membres s’est réunie jeudi le 6 juin 2019 à Yaoundé afin de trouver des voies et moyens pour assainir le milieu des affaires au Cameroun.

Le milieu des affaires au Cameroun, malgré toutes les structures de lutte contre la corruption mises sur pied par l’Etat, reste un milieu corrompu. Des rapports l’attestent, et les hommes d’affaires en pâtissent au quotidien. Conscients de ces données, des entrepreneurs camerounais regroupés autour de la Business Coalition For good gouvernance (Bcgg) ont décidé d’en parler entre eux.

Jeudi 6 juin 2019 à Yaoundé, des dizaines d’entrepreneurs sont venus partager leurs expériences sur le sujet afin de trouver des solutions à cette épine au développement de l’économie locale. D’après Jean Perrial Nyodog, président de ladite organisation, « cette troisième rencontre avec les dirigeants d’entreprises s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’éthique et de la conformité dans les entreprises ».

Au terme de cette rencontre, les participants seront aptes à mieux gérer leurs ressources humaines et leurs relations interentreprises. «Nous allons profiter de l’expérience des uns et des autres pour mettre à jour nos formations sur le leadership », explique Michel Ange Penka, directeur d’un cabinet de gestion d’entreprise. Pour étoffer les échanges entre les participants, des experts en gestion d’entreprises sont venus de Grande Bretagne.

Si le gouvernement félicite l’initiative, il attend d’elle des mesures fortes capables de contribuer à l’assainissement du climat des affaires au Cameroun. Représentant le Premier ministre chef du gouvernement, Francis Wadt Zela, conseiller spécial à la primature, a invité les chefs d’entreprises à rejoindre cette organisation qui promeut la bonne gouvernance en entreprise.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category