France 2019: les Pays Bas au bout du suspense

Les Néerlandaises ont fait craquer la NouvelleZélande hier au Havre dans les dernières minutes de jeu (1-0).

Le scénario est cruel pour la Nouvelle-Zélande. Après avoir tenu pratiquement tout le temps règlementaire, les Néo-zélandaises ont en effet craqué dans les arrêts de jeu du dernier match de la poule E, hier au Havre, face aux Pays-Bas. Sur un centre à la 92e min, Beerensteyn se fait oublier et sert une remise à Jill Roord qui bat la gardienne adverse,

Erin Nayler, dans les airs. De quoi faire jubiler les Néerlandaises qui ont longtemps buté sur des adversaires particulièrement courageuses. Le choc s’annonçait pourtant déséquilibré entre les championnes d’Europe 2017 et les championnes d’Océanie, moins capées. Les Oranje peuvent également saluer le coaching de leur sélectionneur, Sarina Wiegman, avec la rentrée de Jill Roord dans les dernières minutes.

La possession de balle, les assauts répétés des Néerlandaises dans un stade Océane rempli de leurs supporters ont donc finalement payé. On pourrait aussi saluer les performances des deux gardiennes qui ont longtemps maintenu le score vierge. Ce succès des Pays-Bas leur permet en tout cas de partager la première place du groupe E avec le Canada, lui aussi vainqueur sur le score de 1-0 contre le Cameroun lundi dernier. Lieke Martens a pour sa part été élue meilleure joueuse du match. Elle donne déjà rendez-vous au Cameroun samedi prochai

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category