Gestion des ressources génétiques: un cadre juridique bientôt disponible

Parlementaires et experts se sont réunis le mardi 4 juin dernier à l’Assemblée nationale, autour du ministre Hélé Pierre à cet effet

Logés dans le massif forestier tropical du Bassin du Congo, les écosystèmes du Cameroun renferment une biodiversité exceptionnelle. Celle-ci constitue une richesse inestimable pour le développement socio-économique de la nation. Cette richesse est sujette à une exploitation anarchique, à une convoitise prédatrice.

Consciente de cette situation, la section camerounaise du Réseau des parlementaires pour la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale (Repar), a organisé mardi 4 juin dernier à l’Assemblée nationale, un atelier d’échanges sur la mise en place d’un cadre juridique relatif à l’accès aux ressources génétiques, et au partage juste et équitable des avantages (APA) qui en découlent.

D’autant que « ces ressources participent solidement aux industries pharmaceutiques, cosmétiques ainsi qu’à la pharmacopée traditionnelle », a indiqué Martin Zeh Nlo, chef de l’unité Environnement et développement durable au Pnud. Placés sous l’égide du ministre de l’Environnement, de la protection de la Nature et du développement durable, Hélé Pierre, ces travaux impliquaient parlementaires, experts et partenaires au développement (Giz et Pnud).

Objectif, leur donner des connaissances sur les enjeux de...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category