Filière laitière: Il faut densifier la production nationale

Le Minepia a lancé cet appel aux producteurs de lait le 12 juin dernier à Didango, à l’occasion de la journée mondiale.

Selon le Dr Taïga, ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia), la production nationale de lait actuelle est de 274 630 tonnes. Révélation faite le 12 juin dernier à Didango, dans l’arrondissement de Koutaba, région de l’Ouest, lors de la célébration en différé de la 3e édition de la journée mondiale du lait au Cameroun. Initiée par la FAO depuis 2001, cette journée célébrée le 1er juin de chaque année, met en exergue le lait et ses producteurs. Il a été question, selon le thème, de voir « la production laitière comme opportunité de développement économique ». A Didango, l’élevage bovin et la production laitière sont les principales activités.

Le lait produit et même transformé localement, a été fortement apprécié par le Minepia et sa suite. Ce dernier a annoncé la création très prochaine, d’un centre de transformation du lait dans ce village. L’activité laitière est bien développée au monastère Saint Benoît de Babeté par Mbouda, comme l’a constaté le Minepia, lors de la visite qu’il y a effectué. Une escale également opérée à Kanfem à Bangangté, dans un ranch. Le Dr Taïga a rappelé à chaque étape, son souci de voir ces grands bassins de production laitiers, densifier leurs quantités pour rééquilibrer la balance commerciale du Cameroun en matière de commercialisation et consommation du lait, déficitaire d’environ 40 milliards de F par an. Certes, les efforts conjugués du gouvernement et des producteurs, ont fait progresser de 7% chaque année, la production nationale qui stagnait à 192 000 tonnes jusqu’en 2014.

Toutefois, un déficit de 120 000 tonnes demeure à combler. Le Minepia a exhorté les producteurs à se professionnaliser dans l’activité laitière. En distribuant des intrants pour encourager les producteurs, le Dr Taïga a instruit à ses services techniques d’accompagner plus que par le passé, les éleveurs laitiers. Pour les besoins de financement posés par ces producteurs, le Minepia a rappelé que le Projet de développement de l’élevage (Prodel), dispose d’un financement d’environ 60 milliards de F, pour soutenir les éleveurs au cours des trois prochaines années. A ces éleveurs de solliciter ces ressources pour booster leurs productions

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category