Ebola: pas de menace mondiale

Le Comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la Santé a fait savoir vendredi que le risque de propagation internationale de cette maladie restait faible. d’urgence de l’Organisation mondiale de la Santé a fait savoir vendredi que le risque de propaga

La nouvelle est plutôt rassurante après la vague de frayeur qui s’est emparée de nombreux pays au lendemain de la mort récente des suites du virus Ebola de deux personnes dans le district de Kasese en Ouganda. Les victimes revenaient d’un enterrement en République démocratique du Congo (RDC) voisine où, selon diverses sources, elles auraient contracté la maladie. Lors d’une conférence de presse donnée vendredi à Genève en Suisse, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), par la voix de son directeur général, a fait savoir que cette maladie ne représentait aucune menace pour la santé mondiale.

« L’épidémie actuelle d’Ebola ne constitue pas une urgence de santé publique de portée internationale (…) Elle ne constitue pas une menace pour la santé mondiale », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus. Cette sortie intervenait à la suite du troisième Comité d’urgence de cette organisation depuis le déclenchement de cette maladie en août 2018 dans les provinces du Nord-Kivu et d’Ituri en RDC. Selon des statistiques, depuis lors, plus de 2 100 cas d’Ebola ont été enregistrés et 1 411 personnes en sont déjà mortes.

Dans un communiqué, ledit Comité tient à indiquer que « l’épidémie constitue une urgence sanitaire pour la RDC et la région», mais qu’elle ne peut être déclarée « urgence de portée internationale ». D’après cette source, l’épidémie ne remplit pas tous les critères pour représenter une menace à l’échelle internationale.

« À un moment où l’épidémie est un événement extraordinaire, avec un risque de propagation internationale, la réponse en cours ne serait pas améliorée par des recommandations temporaires comme celles du règlement sanitaire » de l’OMS, a affirmé le Dr Preben Aavitsland, président dudit Comité d’urgence. A en croire les dirigeants de cette organisation, si jusqu’ici l’OMS s’abstient à déclarer l’état d’urgence sanitaire pour Ebola, c’est tout simplement dû au fait que l’épidémie restait cantonnée en RDC

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category