Probatoire général 2019: Calme et sérénité dans les centres

Plus de 163 000 candidats affrontent les épreuves écrites de cet examen officiel sur l’ensemble du triangle national depuis mardi, 18 juin 2019.

Ambiance studieuse au lycée de Biyem-Assi mardi, 18 juin 2019 à Yaoundé. Il est 7h 56 et dans l’une des salles de classe, l’entrée d’un candidat vient interrompre la lecture de la police d’examen qu’effectuait depuis quelques minutes le chef de ce sous-centre du probatoire d’enseignement général 2019. Ledit élève tenue tachetée d’huile de frein et déchirée sur le côté droit, se dirige en boitant vers la place qui lui est réservée, sous le regard interrogateur de ses camarades. « Du calme. J’espère que vous n’êtes pas blessé. Peu importe ce qui s’est passé, il vous reste quelques minutes, essayez de vous concentrer et tout ira bien », rassure le responsable. On n’en saura pas plus sur l’histoire de ce retardataire, mais ces mots d’encouragement illuminent le visage du candidat.

Dans ce sous-centre, les voix des examinateurs donnant les dernières consignes résonnent dans les salles. Au niveau du secrétariat, tout accès est interdit, mais, on peut néanmoins voir les autres responsables qui font des tours dans les salles de classe pour déposer les lots de feuilles de composition. A 8h, lorsque la sonnerie retentit, les surveillants commencent à distribuer les copies. Le chef de centre quant à lui fait le tour pour retirer les scellés de la grosse enveloppe contenant les épreuves. Tandis que dans la grande cour de récréation et au niveau des entrées, les hommes en tenue et les vigiles veillent au grain.

Même ambiance captée au collège Marie-Albert au quartier Nkomo, autre sous-centre de cet examen. A l’entrée, des sacs, trousses, pull-over et téléphones sont amassés. Impossible d’entrer sans être identifié. Dans l’enceinte de l’établissement, c’est un calme de cimetière. A travers les grandes fenêtres, on peut apercevoir les élèves assis, chacun sur un banc, concentrés devant l’épreuve de littérature. Dans ce sous-centre, 809 candidats ont été enregistrés et cinq sont absents. Le chef de sous-centre, François-Xavier Owona Enyegue rassure : « Jusqu’ici, tout se passe dans le calme. Les candidats sont sereins. Nous espérons que la suite sera sans incident », explique le responsable. C’est l’épreuve d’histoire qui va clôturer cette première journée du probatoire général. L’examen prendra fin samedi 22 juin 2019 avec l’épreuve facultative. Cette année, ils sont plus de 163 000 candidats qui toquent aux portes de la classe de terminale.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category