Stades militaire et annexes: deux directeurs nommés

André Elong Zoa et Pierre Gustave Ndongo ont respectivement été désignés intérimaires à ces postes lundi dernier.

Des personnes vers qui se tourner pendant leur séjour au Cameroun. Depuis lundi dernier, deux directeurs intérimaires ont été nommés par le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep) aux stades annexes (1 et 2) et militaire. A 30 ans à peine, Pierre Gustave Ndongo, cadre à la direction des Normes et du suivi des organisations sportives, avant sa nomination, a été désigné directeur par intérim des stades annexes 1 et 2. Entre entretien du site, viabilisation et maîtrise du cahier de charges de la Confédération africaine de football (CAF) en termes de gestion du site pendant la durée de la coupe d’Afrique des nations de football féminin prévue du 19 novembre au 3 décembre dans les villes de Yaoundé et Limbé. A Yaoundé, les stades annexes seront utilisés par les équipes du groupe A, lors du premier tour de la compétition, comme site d’entraînement. Et pour viabiliser cet espace, cet ancien chef de bureau des ressources financières à la délégation du Minsep pour le Centre se dit prêt. « Sans prétention aucune, je sais que je suis disponible à 100%. Ma journée de travail compte 24 heures. Je vais m’y mettre dès demain (mardi dernier, ndlr). Je vais prendre connaissance du cahier de charges de la CAF et m’intéresser davantage à la partie qui me concerne, à savoir les infrastructures », confie à CT, le promu.
Au stade militaire, c’est André Elong Zoa, 35 ans, qui tient les rênes. L’homme est bien implanté dans le créneau. Coins et recoins de ce site, il les connaît. Cadre à la direction des infrastructures et équipements sportifs du Minsep depuis 2010, il a longtemps travaillé dans le cadre du Programme national de développement des infrastructures sportives (PNDIS). Cet ingénieur de génie civil, a, pendant toute cette période pré-CAN, arpenté les villes de Limbé et Yaoundé, dans le cadre du suivi  des travaux de réhabilitation des stades Omnisports, annexes (1et 2) et militaire sans compter du Sud-Ouest.  « Nous devons maintenir ces infrastructures en bon état en nous assurant de la qualité de la pelouse, du respect de son usage, et de tous les équipements inhérents parce que ce site sera aussi utilisé pour la CAN 2019. Il faudra donc les maintenir à l’état neuf », explique-t-il. Ces promus, ont entamé lundi dernier, la prise de contact.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie