Les Lions indomptables au travail à Ismaïlia

Sitôt arrivés dans leur base, les champions d’Afrique en titre se sont mis au travail, avec déjà plusieurs séances d’entrainement effectuées.

Le week-end dernier n’aura pas été de tout repos pour les Lions indomptables. Après une première alerte manquée, Clarence Seedorf et ses poulains sont finalement arrivés en terre égyptienne. Accueillis chaleureusement par la communauté camerounaise basée au Caire, ils ont pris la direction d’Ismaïlia, discrète cité située sur l’une des rives du Canal de Suez. Une fois sur place, ils ont établi leur base à Hôtel Mercure, un établissement huppé avec vue panoramique sur les masses d’eaux alentour.

 Informés de leur présence, les représentants des médias étaient sur les lieux aux premières heures de samedi dans l’espoir d’échanger avec les joueurs et les officiels.

Peine perdue. C’est vers onze heures que les joueurs sont finalement descendus de leurs chambres pour aller directement vers les deux terrains d’entrainement jouxtant l’hôtel. Ouverte à la presse lors des 15 premières minutes, la première séance de décrassage s’est déroulée par la suite loin des regards. Tout juste peut-on savoir que l’équipe, au grand complet, était répartie en deux groupes. Avec d’un côté les joueurs de champ encadrés par Boumsong et Epallé, respectivement entraineurs adjoints N° 1 et 2. De l’autre les gardiens de buts coachés par Alioum Boukar, le tout sous la supervision de l’entraineur principal qui s’est refusé à toute déclaration dans l’immédiat. 

La deuxième séance d’étirement s’est déroulée le même jour à partir de 19 heures (18 h à Yaoundé) sous le feu des projecteurs. La troisième séance devrait en principe se tenir entre dimanche et lundi. Même si la discrétion reste de mise, ces regroupements de deux heures en moyenne servent avant tout à régler les automatismes et à booster la préparation physique des joueurs dans l’attente du premier match à disputer mercredi contre la Guinée-Bissau.

S’adressant à la presse samedi au nom de leurs coéquipiers, les joueurs Michael Ngadeu et Gaétan Bong, désignés pour la circonstance,  se sont dissociés de toutes les rumeurs répandues  à travers les réseaux sociaux, affirmant que le groupe était aussi soudé et solidaire que lors de la CAN 2017, sinon plus et que la sérénité était au beaux fixe.  

La matinée d’hier était assez chargée pour les Lions qui ont d’abord assisté pendant plusieurs heures aux séances de visionnage vidéo consacrées aux différents compartiments de jeu. C’est après cet exercice très absorbant que Clarence Seedorf est sorti enfin de sa réserve pour accorder un entretien à la presse nationale et internationale dans les jardins de l’hôtel. Il a d’abord commencé par louer l’état d’esprit qui prévaut au sein du groupe ainsi que la joie de vivre et la détermination affichée par les joueurs lors des entrainements.

Au sujet des péripéties de leur voyage mouvementé depuis le Cameroun, le technicien néerlandais s’est voulu philosophe pour tout dédramatiser, expliquant que pareille situation n’est pas propre au Cameroun et s’est parfois produite même dans sa carrière de joueur. A l’en croire, la force d’un collectif, d’une famille, réside dans sa capacité à surmonter l’adversité et à relever les défis. Heureusement, tout cela appartient désormais au passé et n’aurait affecté en rien le moral des joueurs qui sont plus soudés qu’auparavant et entendent le prouver bientôt sur le terrain. Pour l’instant, on n’a aucune raison d’en douter.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category