Foire transfrontalière de la Cemac : les femmes parlent échanges commerciaux

Les délégations venues de la sous-région veulent mettre l’intégration, la paix et le développement durable en exergue lors de l’événement prévu du 25 juin du 4 juillet prochain.

En prélude à la 10e édition de la foire transfrontalière de la Cemac (Fotrac) ce 25 juin et s’achève le 4 juillet prochain à Kye-Ossi, (Vallée du Ntem), une rencontre d’échanges sur cet événement notamment sur l’intégration sous-régionale, les objectifs du développement durable et la deconflictuation s’est tenue jeudi dernier à Yaoundé. 
Le Mincommerce a salué l’esprit d’entreprise et l’entregent de Danielle Nlate, présidente du réseau des femmes actives d’Afrique centrale (Refac) pour avoir suscité cette rencontre avec des délégations de ses consœurs venues de la Centrafrique, de Guinée Equatoriale et du Tchad. Une présence qui, selon lui, témoigne de la réalité concrète de l’intégration sous-régionale en Afrique centrale et qui est porté par les chefs d’Etat. 
L’implication des partenaires au développement dans l’organisation et la matérialisation de cette rencontre n’est pas en reste, en l’occurrence le PNUD et l’Union Européenne. D’ailleurs le représentant de l’ambassadeur de l’UE a indiqué que l’institution apporte son appui financier et technique à cet événement qui, selon lui, favorise le libre-échange et le développement économique de ces pays. Il s’est toutefois plaint des tracasseries notamment administratives et policières au niveau des corridors, de même que les problèmes de sécurité et d’infrastructures manquantes et coûteuses. Pourtant ces pays ont un potentiel énorme. 
Le thème choisi pour cette année est « intégration nationale, paix et sécurité : défis incontournables pour la paix ». D’après Danielle Nlate, la particularité de cette 10e édition repose sur le lancement des festivités dans la ville de Yaoundé. Il est question, selon la présidente du Refac de captiver l’attention d’un plus grand nombre d’opérateurs économiques, des administrations et des gouvernants sur les questions de l’intégration nationale, de même que sur les objectifs du développement durable. Pour elle, les femmes s’activent autour des questions essentielles notamment le développement économique et qui ne se fera pas sans paix. Au menu de la Foire, des activités culturelles et artistiques, des expositions-ventes, des ateliers ainsi que la visite des villes frontalières. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category