Investissements chinois en Afrique: le rythme est bon

Une rencontre tenue les 24 et 25 juin derniers à Beijing a permis de faire une évaluation des investissements de l’Empire du milieu sur le continent

La réunion des coordonnateurs sur la mise en oeuvre des actions de suivi du Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sinoafricaine s’est refermée mardi,25 juin 2019 au terme de deux jours de travaux. Cette rencontre à laquelle ont pris part 400 officiels venus des 54 pays africains a permis de faire une évaluation d’étape du niveau d’avancement des huit initiatives annoncées par le président chinois Xi Jinping à ses homologues africains lors du Forum Chine-Afrique tenu en septembre 2018 à Beijing. En bonne place des discussions, le décaissement annoncé par Pekin d’une enveloppe de 60 milliards de dollars destinée au financement de 880 projets en Afrique au cours de la période 2019-2021. D’où la présence remarquée à ces assises des patrons des neuf institutions chinoises de financement.

A l’occasion, les deux parties en ont profité pour célébrer la vitalité de leur coopération. Il ressort que les échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique se sont accélérés de l’ordre de 3% depuis le début de l’année. 220 milliards de dollars en 2018, ceux-ci ont déjà atteint 85 milliards de dollars et devraient aller crescendo. Les investissements directs étrangers chinois en Afrique sont, quant à eux, en hausse de 20% à hauteur de 1,5 milliard de dollars. En plus, plus de 200 accords de coopération ont déjà été et devront être signés dans différents domaines. « Ce qui illustre le dynamisme des relations économiques entre notre pays et le continent », s’est réjoui Qian Keming. Le vice-ministre chinois du Commerce en a profité pour souligner qu’une ligne de crédit de 20 milliards de dollars a contribué à la réalisation des projets d’infrastructures d’envergure au Mozambique, en Angola, en Egypte et en Côte d’Ivoire.

La mobilisation de 10 milliards de dollars a contribué à l’installation d’une centaine d’entreprises chinoises en Afrique. Alors que le fonds spécial de cinq milliards de dollars a permis l’importation de plus de 350 produits africains vers le marché chinois.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category