Logbaba : arrêté le jour de son mariage

Hongba J., la quarantaine avancée, a été cueilli par la gendarmerie samedi dernier en pleine cérémonie.

L’affaire en a étonné plus d’un, et n’a pas fini d’alimenter les commentaires dans ce coin du quartier Logbaba, dans l’arrondissement de Douala III. Alors qu’il s’apprêtait à officialiser son union avec Marie-Claire Y., avec laquelle il a trois enfants et vit à Pk 12, sieur Hongba J. en a été empêché au dernier moment. Pour le coup, on peut parler de cas de force majeure. Selon les informations obtenues par CT, c’est au moment où l’officier d’état-civil déroulait la fameuse formule, « Si quelqu’un dans cette salle a une quelconque raison de s’opposer à cette union, qu’il parle maintenant ou se taise à jamais », que le coup de théâtre s’est produit. Un groupe d’hommes est entré dans la salle, et celui qui les conduisait a levé la main, signifiant que la cérémonie devait s’arrêter. Très vite, l’assistance médusée apprendra qu’il s’agit de gendarmes en civil, venus appréhender le compagnon de Marie-Claire. Motif : abus de confiance. On ne saura pas contre qui, mais une plainte avait été déposée. « Il était recherché depuis six mois », expliquera le chef des gendarmes, en brandissant à l’officier d’étatcivil le mandat autorisant l’arrestation. CT a par ailleurs appris que pendant cette période, le recherché avait quitté la ville de Douala. Sa compagne avait confié à une proche qu’il était « en mission », et donc absent pour des raisons professionnelles. C’est du moins ce qu’elle avait appris de son concubin. Aux dernières nouvelles, l’homme serait toujours détenu.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category