Bourse unique de la Cemac : la fusion est imminente

Quelques préalables restent à régler avant la naissance de la nouvelle bourse unifiée de la sous-région.

Le 05 juillet 2019, la bourse unique de la sous-région Afrique centrale sera officiellement fonctionnelle. Elle émanera de la fusion de la société Douala Stock Exchange (Dsx) et de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (Bvmac). Ce sera alors l’aboutissement de la volonté des plus hautes autorités de la sousrégion. Elles avaient souhaité, dans le cadre du programme des réformes économiques et financières de la Cemac (Pref-Cemac), placer la restructuration du marché financier, comme outil de dynamisation de l’économie sous-régionale. Les choses se sont accélérées il y a peu. D’abord, il y a eu la désignation de la Beac comme unique dépositaire central de la Cemac. Puis la fusion des régulateurs. La Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale qui a absorbé la Commission des marchés financiers du Cameroun, avec pour siège Libreville. Pour la bourse qui devra être logée à Douala, le traité de fusion entre le président du conseil d’administration de Dsx et l’administrateur provisoire de la Bvmac a été signé le 29 mai dernier. Un document juridique qui décrit la situation des sociétés à fusionner, les modalités de fusion, le montant et la répartition du capital, etc. Et le 31 mai, le projet de traité de fusion avait été publié dans les journaux d’annonces légales Cameroon Tribune au Cameroun et L’Union au Gabon, conformément aux dispositions de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (Ohada). « A partir de cette date, si aucune opposition à cette fusion n’est observée au bout de 30 jours, le fusion peut être constatée », confie une source à la Beac. Elle indique également que le 1er juillet 2019, il y aura une assemblée générale extraordinaire des actionnaires de la Dsx à Douala et au même moment ceux de la Bvmac se soumettront au même exercice à Libreville. L’ordre du jour portera principalement sur la validation du traité de fusion.

Ensuite, le 04 juillet à Douala, devrait se tenir une assemblée générale de la nouvelle bourse unifiée de la Cemac. Il sera question de modifier les statuts, transférer le siège à Douala, modifier le montant et la répartition du capital et désigner les nouveaux administrateurs. Dans l’après-midi de cette même journée, poursuit notre source, les nouveaux administrateurs vont à leur tour désigner de manière officielle les nouveau Pca, Dg et Dga. Dans le projet de fusion par voie d’absorption, il est indiqué que l’apport net de la Dsx est évalué à 4,178 milliards de F, avec trois entreprises cotées. Avec sa seule société cotée, le capital initial de la Bvmpac ancienne formule était de 3,3 millions de F.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category