Diffusion d’informations météorologiques : le Mincom apporte des éclairages

Répondant à une question vendredi au Sénat, René Emmanuel Sadi a présenté les dispositions prises par la Crtv pour renseigner l’opinion nationale sur ces prévisions.

Le ministre de la Communication (Mincom), René Emmanuel Sadi, était face aux sénateurs vendredi dernier au cours d’une séance de questions orales, présidée par le président de la chambre, Marcel Niat Njifenji. Il répondait à la question du sénateur Jean Marie Pongmoni, relative aux mesures prises par la Cameroon Radio Television (Crtv) pour diffuser en permanence des informations sur la météo. Ce, au regard de l’importance capitale de ces données prévisionnelles sur la régulation de la vie des citoyens.
« Question pertinente, préoccupation fondée », a reconnu le Mincom. Dans son exposé, René Emmanuel Sadi a rappelé que le Crtv est et reste au service du public. A ce titre, l’office national de radiodiffusion dont il est le président du conseil d’administration, s’emploie au quotidien à apporter l’information utile aux citoyens. Ainsi, la Crtv diffuse déjà les bulletins météo, mais « probablement » à des heures où les téléspectateurs ne sont plus devant leur petit écran. En outre, le Mincom a indiqué qu’une plateforme de collaboration sera activée entre son ministère et celui des Transports, en charge des questions météorologiques, pour rendre ces informations disponibles en temps réel. « Il est important que chaque citoyen fixe son agenda en fonction du temps qu’il ferait dans la journée. Cette prévision est importante et nous allons nous atteler pour renforcer des mesures autours de la diffusion de ces informations », a expliqué René Emmanuel Sadi. 
Pour le Mincom, c’est ce qui se fait dans les pays développés. Les populations savent à quoi s’en tenir et ajustent leurs programmes d’activités par rapport à ces informations. « Nous allons nous ajuster au niveau de la grille des programmes de la Crtv pour que ces données soient actualisées au quotidien », a rassuré le ministre René Emmanuel Sadi.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category