CAN 2019 : derniers réglages chez les Lions

Dans la tanière, l’heure est aux ultimes préparatifs en vue du match décisif de ce jour contre le Bénin

Al’instar d’une légion qui prépare une bataille importante, les Lions indomptables sont restés retranchés dans leur quartier général d’Ismaïlia, à la veille du troisième et dernier match du groupe F qui les oppose ce mardi aux Ecureuils du Bénin. Tout juste ont-ils eu droit dimanche soir à une brève visite de courtoisie de l’ambassadeur du Cameroun en Egypte venu leur porter un message d’encouragement avant de se focaliser davantage sur l’objectif principal. Levés assez tôt le lendemain, les joueurs ont eu une séance de thermographie en vue de détecter des lésions et traumatismes éventuels, suivie par des petits soins en cas de nécessité. Heureusement, il n’est signalé aucun cas grave pour l’instant. Après un déjeuner léger en mi-journée, le sélectionneur Clarence Seedorf s’est rendu au Ismaïlia Stadium en compagnie de l’attaquant Stéphane Bahoken pour échanger avec les médias dans le cadre de la conférence de presse d’avant-match. A cette occasion, certains confrères ont émis l’hypothèse que la motivation pourrait être plus grande du côté des Béninois, du moment où les Camerounais, actuels leaders, pourraient être tentés de jouer à l’économie, en vue d’obtenir un autre résultat de parité.

Interrogé sur les leçons tirées du match nul contre le Ghana et des ajustements nécessaires lors de la rencontre d’aujourd’hui, Clarence Seedorf a estimé disposer d’un effectif riche avec des attaquants de valeur qui ont été simplement en manque de réussite. Le plus important, c’est de multiplier les chances de scorer en se montrant plus réaliste, tout en évitant de prendre des buts derrière. Contre le Bénin, il n’y aura pas de place pour les calculs, l’essentiel étant de remporter les trois points de la victoire.  Au nom de ses coéquipiers, Stéphane Bahoken, buteur face à la Guinée-Bissau et qui pourrait faire partie du onze entrant, promet de mouiller le maillot « pour continuer à servir le pays et permettre à l’équipe d’aller le plus loin possible ».

Le coach du Bénin, Michel Dussuyer a, pour sa part, évacué toute pression et tout stress en estimant que son équipe dispose des armes pour faire un bon résultat contre le Cameroun. L’attaquant Stève Mounié est plus explicite. « Le Cameroun est certes une grande équipe mais sur le terrain nous serons onze joueurs contre onze. Si nous avons battu l’Algérie lors des qualifications, pourquoi pas le Cameroun? La preuve sera faite lors du match. » Les Lions sont donc avertis. La partie ne sera pas facile et l’opposition s’annonce coriace.
L’importance du match à livrer aujourd’hui n’échappe à personne. Il s’annonce très décisif pour chacune des deux équipes, même si les motivations ne sont pas les mêmes. Avec 4 points, le Cameroun conserve la tête du groupe, mais après avoir été freiné dans sa course par le Ghana (0-0), le champion en titre a absolument besoin d’une victoire pour éviter toute mauvaise surprise. De plus, la perspective de terminer en première position a comme avantage de rester sur place pour disputer les 8èmes de finales. Pour l’adversaire en revanche, l’enjeu est tout autre. Avec seulement deux points en deux matchs disputés, le Bénin est désormais dos au mur et se trouve par conséquent dans l’obligation de jouer son va-tout

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category