Banque africaine de Développement : présence renforcée

La direction régionale en gestation, va rapprocher l’institution financière des pays membres et rendre ses actions plus efficaces sur le terrain.

C’est effectif depuis hier. La direction régionale du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) pour l’Afrique centrale est officiellement installée dans la capitale camerounaise. Premier constat : l’institution dont l’accord de siège a été signé par son vice-président, Khaled Sherif qui a fait le déplacement du Cameroun pour la circonstance, et le gouvernement camerounais, représenté pour la circonstance par le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, sera bien différente du bureau-pays qui continuera de s’occuper spécifiquement du Cameroun. La direction régionale Afrique centrale va donc couvrir les Etats de la sous-région, soit environ une dizaine de pays qui vont au-delà de l’espace Cemac. 
En mai dernier, peu avant les assemblées annuelles de la BAD qui se tenaient à Busan en Corée du sud, le président de l’institution, Akinwumi Adesina avait fait savoir que les instances de décisions de la banque avaient décidé de déplacer les directions régionales dans les régions concernées pour les rendre plus efficaces et plus présentes sur le terrain. 
Il convient de relever que ces structures se trouvaient au siège de la banque à Abidjan en Côte d’Ivoire. Ce qui paraissait assez lourd dans son déploiement. « La présence d’une direction régionale ici veut dire mettre une masse critique de ressources sur le terrain pour les déployer non seulement au Cameroun, mais également dans la sous-région », a notamment déclaré le vice-président, Khaled Sherif, à l’issue de l’audience que lui a accordée le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute.
Choisi en raison de la résilience de son économie qui a su faire face aux différentes secousses qui ont ébranlé la sous-région, le Cameroun est donc appelé à devenir un hub sous-régional pour la Banque africaine de développement. L’institution financière multinationale de développement conduit actuellement près d’une cinquantaine d’opérations de développement dans des secteurs aussi variés que l’agriculture, le transport, la santé, l’énergie et bien d’autres, s’est félicité le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella au cours de la cérémonie de signature de l’accord de siège qui a drainé de nombreux membres du gouvernement dans la salle des actes de son département ministériel. Pour les responsables de la BAD, l’ouverture de cette direction régionale aura un impact non négligeable sur le bien-être des populations des pays concernés.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category