Organigrammes des administrations: des spécimens en cours de validation

Le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Joseph LE a présidé la cérémonie y relative mardi, 2 juillet 2019 à Douala.

C’est pour définir de nouveaux contours des structures administratives que le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Joseph LE, a présidé mardi, 2 juillet 2019 à Douala, les travaux de l’atelier de validation des spécimens d’organigrammes de six administrations. Il s’agit des ministères des Finances, de la Justice, des Travaux publics, de la Communication, de la Fonction publique et du Fonds d’équipement et d’intervention intercommunal (Feicom). Les représentants de ces administrations veulent mettre en place des structures administratives susceptibles d’accompagner l’action publique dans le cadre de l’émergence du Cameroun. Ceci pour une meilleure prise en compte des préoccupations des citoyens.

Read also : Lutte contre le chômage: Une nouvelle initiative voit le jour

Au cours des travaux, Yves Alain Tchagadick Njilla, Secrétaire permanent à la réforme administrative a fait une présentation de la Stratégie générale d’organisation des administrations (SGOA). L’on retient que cette opération va répondre aux écarts relevés entre le dispositif organisationnel classique et celui qui résulte de l’entrée en vigueur du budget programme. L’objectif étant d’examiner les modalités d’arrimage de l’organisation des départements ministériels, des établissements et entreprises publics à la réforme des finances publiques. « Nous visons à harmoniser les pratiques et les actions au sein de notre administration publique et pour cela, il faudrait qu’il y ait de la cohérence dans les actions, une synergie pour les rendre plus efficaces et efficientes. Il est bon de se retrouver pour s’entendre sur un certain nombre de principes généraux sans oublier les spécificités liées à toutes ces administrations », a expliqué le ministre Joseph LE.

Read also : Hémodialyse : la prise en charge a repris

Dans cette logique, les principales actions à mener sont, entre autres, la mise en place d’une structure supérieure de coordination administrative et technique des unités concourant à la réalisation des différents programmes budgétaires, l’habilitation du Premier ministre, chef du gouvernement à organiser l’administration centrale et les services déconcentrés des départements ministériels jusqu’au palier hiérarchique de sous-direction et les délégations de signature aux responsables de programme dans les matières concernées, pour un meilleur pilotage des services publics. « Suite aux directives du chef de l’Etat mises en oeuvre par le Premier ministre, chef du gouvernement, il nous a été demandé d’organiser ces séances de telle sorte que l’ensemble des administrations publiques et des sociétés à capital public doivent étudient comment les dispositions peuvent être prises afin que tout le monde parle le même langage et regarde dans la même direction », a indiqué le Minfopra. Pour y parvenir chaque structure devra avoir son pendant dans chaque administration puisqu’il faut tenir compte de la nouvelle donne sociétale qui est de rechercher des résultats.

Read also : Exécution du budget d’investissement public : performance appréciable en 2020

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category