Recrutements des fonctionnaires: l’AFD va soutenir le Cameroun

L’annonce a été faite par Côme Dechery, responsable équipe projet gouvernance financière à l’Agence française de développement reçu en audience par le ministre Joseph LE mercredi, 3 juillet 2019.

Combler le gap du personnel enseignant et soignant dans les régions du septentrion. C’est le fil conducteur des échanges qui ont lieu au cours d’une audience que le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative Joseph LE, a accordé à Côme Dechery, responsable équipe projet gouvernance financière à l’Agence française de Développement (AFD) mercredi, 3 juillet 2019 à Yaoundé. « Nous sommes venus au ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative pour discuter d’un projet stratégique qui consiste à investir 60 milliards de F pour les trois prochaines années. Ceci pour dynamiser l’accès aux services de base dans trois régions du septentrion », a confié Côme Dechery.


Read also : Probatoire général : place à l’écrit

Pour mener à bien ce projet, le responsable équipe projet gouvernance financière à l’AFD et les experts qui l’accompagnent vont conduire toute cette semaine des échanges fructueux avec les ministères de la Santé publique, de l’Education de base et des Finances. Pour ce qui est de la Fonction publique et de la Réforme administrative, il a été question d’étudier comment mobiliser les ressources humaines de l’Etat qui constitue la plus grande richesse du Cameroun. L’objectif étant de multiplier les enseignants dans les salles de classes, les sages-femmes dans les centre de santé dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord, de l’Adamaoua et de l’Est aussi peut-être dans la perspective d’ améliorer le taux de scolarisation des enfants, le taux d’accouchements assistés pour les femmes enceintes et bien sûr réduire la pauvreté. « Nous avons trouvé un partenaire ouvert et à l’écoute. Avec lequel, nous avons abordé les ambitions du Cameroun notamment en termes de recrutement à la Fonction public pour combler le déficit en termes d’enseignants dans les écoles, le personnel soignant dans les formations sanitaires. », a conclu Côme Dechery.


Read also : Probatoire STT : les candidats à l’épreuve

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category