Algérie-Côte d’Ivoire: l’Algérie au bout du suspense

Au terme d’un match intense, les Fennecs ont obtenu leur qualification pour les demi-finales en venant à bout de la Côte d’Ivoire aux tirs au but (1-1, 4-3 après tab).

Dans la pratique du football en Afrique, quand un éléphant percute un fennec, forcément ça produit des étincelles. Ivoiriens et Algériens se sont rendu coup pour coup jeudi, 11 juillet 2019 au stade de Suez. 120 minutes n’ont pas suffi à départager les deux équipes qui ont inscrit chacune un but. La décision finale a été obtenue à l’épreuve des tirs au but. A ce jeu, l’Algérie va se montrer plus adroite que la Côte d’Ivoire. Seul Youcef Bellali va manquer côté algérien, tandis que Wilfried Bony et le capitaine Serey Die vont plonger le camp ivoirien dans le désarroi. Les Fennecs l’emportent par quatre tirs au but contre trois.

Au cours de la partie, chaque équipe a fait valoir ses qualités premières. Plus à l’aise techniquement, l’Algérie a eu le ballon sans toutefois parvenir à bien entrer dans le match. Plus athlétique, la Côte d’Ivoire se crée les meilleures occasions du premier quart d’heure. Durant cet intervalle, Max Alain Gradel touche le montant gauche de Rais Mbolhi. Après une première frappe très croisée de Riyad Mahrez, les Fennecs vont ouvrir la marque. Sofiane Feghouli reprend victorieusement une passe en retrait d’Amir Bensebaini. Un but qui va coïncider avec la timide montée en puissance ivoirienne. Au retour des vestiaires, Baghdad Bounedjah obtient un pénalty. Voulant se faire justice, sa tentative ricoche sur la barre transversale avant de s’achever dans le décor. L’Algérie loupe l’opportunité de faire le break, la Côte d’Ivoire gagne en confiance. Cinq minutes après la pause, la frappe déviée de Jonathan Kodjia échoue sur le montant du portier algérien. Ce dernier va concéder son premier but de la compétition à la 62e minute. Sur une accélération, Wilfried Zaha traverse le milieu de terrain algérien et transmet le cuir à Jonathan Kodjia dont le tir effleuré par Mbolhi, vaterminer au fond des filets. Malgré le regain d’orgueil de Bounedjah (66e minute), puis Mahrez (69e minute), la décision se fera au-delà du temps réglementaire et de la prolongation. Place désormais au Nigeria, ce dimanche 14 juillet 2019.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category