Miss Cameroun 2020: le rendez-vous est pris pour le 21 décembre

Les contours de l’élection de la future reine de beauté ont été présentés jeudi, 11 juillet 2019 à Yaoundé au cours d’une conférence de presse.

On en sait désormais un peu plus sur l’organisation de la 14e édition du concours de la plus belle femme du Cameroun. Il ressort de la conférence de presse conjointe ministère des Arts et de la Culture-Comité d’organisation Miss Cameroun (Comica) donnée jeudi, 11 juillet 2019 à Yaoundé que la prochaine élection se tiendra le 21 décembre 2019. Suite à un relookage, cette élection qui s’annonce dense et riche en innovations aura pour thème : « Beauté au service de l’excellence du vivre ensemble et de la cohésion sociale ». Avec à la manoeuvre une jeune équipe dynamique du Comica conduite par Ingrid Amougou qui compte inscrire plus que jamais cet évènement en lettres d’or. Avec l’encadrement du gouvernement, toutes les localités seront touchées et le concours sera ouvert à toutes les jeunes Camerounaises. « Désormais, aucune jeune fille belle ne sera plus isolée dans un arrondissement parce que l’organisation fera un déploiement sur tout le territoire », a souligné Armand Abanda, directeur du développement et de la promotion des arts au ministère des Arts et de la Culture, représentant le ministre.

Le programme des présélections prévoit un tour d’horizon à travers le triangle national en commençant par le septentrion (Adamaoua, Extrême- Nord, Nord) dès le 28 juillet, puis le grand Ouest (Nord-Ouest et Ouest) le 24 août, le Sud (Kribi) le 14 septembre, le grand Littoral (Sud-Ouest et Littoral) le 5 octobre et le grand centre (Centre et Est) le 26 octobre 2019. Quant aux critères de participation à ce concours, les candidates devront naturellement être de nationalité camerounaise ; bénéficier d’une excellente réputation ; être de bonne moralité et disposer d’un casier judiciaire vierge. Les prétendantes à la prestigieuse couronne devront également être âgées entre 17 et 29 ans, avoir au moins 1,68m, disposer d’une bonne présentation physique et être naturelle. L’expression en langue locale et dans les deux langues officielles est aussi un atout.

Parmi les innovations, les organisateurs ont doublé le cachet de l’heureuse élue. En plus d’une enveloppe de 5 millions de F, elle bénéficiera de nombreux cadeaux et d’un salaire mensuel de 150 000 F pendant un an. Un appartement privé sera mis à sa disposition avec sa première dauphine. Un véhicule 4x4 lui sera également offert. Les dauphines de la Miss ne rentreront certainement pas les mains vides. La première aura droit à une récompense de 3 millions de F alors que la 2e dauphine aura droit à 2 millions de F et la 3e touchera 1,5 million de F. De quoi susciter de l’engouement auprès des jeunes prétendantes à la couronne. Des innovations à saluer grâce à l’implication du gouvernement qui, par le biais du ministère des Arts et de la Culture, a décidé de redonner à cet évènement toute sa valeur après de nombreux dysfonctionnements ayant sapé son prestige.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category