Adamaoua : les recettes douanières en hausse

L’activité de protection de l’espace économique et la lutte contre la fraude douanière ont amélioré les recettes douanières dans la région de l’Adamaoua. Et ce, malgré les phénomènes d’insécurité. Pour l’année 2019, le secteur des douanes de l’Adamaoua s’est vu assigner les prévisions semestrielles de recettes de 674 800 000 F contre 475 900 000 F en 2018. Soit une hausse de 198 900 000 F en valeur absolue et 29,25% en valeur relative. « Le montant global des réalisations des recettes budgétaires recouvrées et reversées au Trésor public se chiffre à 618 766 208 F.  Soit un taux de réalisation de 91,70%. A la même période en 2018, le service avait réalisé 388 478 600 F», précise, Alliance Desouvenir Feuve, chef de service des statistiques et du suivi des performances. Avant d’ajouter : « Quant au total de réalisations des recettes hors budget, une somme de 91 339 079 F a été recouvrée. A la même période en 2018, le service avait réalisé 64 970 849 F. Soit un total global des recettes semestrielles de 710 105 278 F, contre 453 449 449 F recouvrées à la même période l’année dernière».

Au niveau de la brigade mobile des douanes, les autorités douanières ont redoublé de vigilance, « Nous avons renforcé  notre équipe. Ce qui nous a permis de réaliser d’importantes saisies », révèle l’adjudant principal, Gérard Zolly Pagou. Au cours du premier semestre 2019, le secteur des Douanes de l’Adamaoua a apporté une assistance significative à certaines administrations. La brigade mobile des douanes de Meiganga a effectué une importante saisie des défenses d’éléphant qui ont été transmises au ministère  des Forêts et de la Faune; des quantités de produits pharmaceutiques prohibés impropres à la consommation et d’emballages non biodégradables. Pour le chef secteur des douanes, si les difficultés liées aux moyens de locomotion roulants et aux infrastructures sont résolues, la performance de la recette douanière dans l’Adamaoua connaîtra un record important. «Nous sommes confrontés à des difficultés matérielles. Si nous parvenons à résoudre ces problèmes, la douane de l’Adamaoua apportera plus au Trésor Public »,confie Ahidjo Norbert, chef du secteur des douanes de l’Adamaoua.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category