Université de Douala : le Pr Magloire Ondoa en poste

Le nouveau recteur installé dans ses fonctions hier, 17 juillet, par le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur.


Concertation permanente, équité et probité dans la gestion des ressources humaines, financières, matérielles et logistiques, quête permanente de l’excellence. C’est le triptyque sur lequel devra s’appuyer le Pr Magloire Ondoa, tout nouveau recteur de l’université de Douala, pour mener à bien la mission qui lui a été confiée par le président de la République par décret N°2019/374 du 11 juillet 2019. Un triptyque rappelé hier, 17 juillet, par le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr Jacques Fame Ndongo, lors de la cérémonie d’installation du nouveau dirigeant de l’institution universitaire. C’était au complexe sportif Nelson Mandela de l’université de Douala.
Magloire Ondoa, professeur agrégé de droit public, 60 ans le 23 septembre prochain, remplace à ce poste de recteur le Pr François-Xavier Etoa, admis à faire valoir ses droits à la retraite, après près de quatre ans de management de l’une des plus grandes universités du Cameroun, lui qui avait été nommé le 15 septembre 2015. De ce management, le ministre d’Etat gardera le souvenir d’une « œuvre remarquable et inoubliable à la tête de cette université qui est réputée fort délicate ». Le Pr Fame Ndongo encouragera le nouveau recteur à poursuivre cette œuvre qui s’inscrit en droit ligne de la mise en application de la politique gouvernementale en matière d’enseignement supérieur, avec le trinôme assurance-qualité, professionnalisation des enseignements, employabilité des diplômés. Une œuvre qui aura fait de l’institution de Douala, « une université entrepreneuriale », selon les mots du Pr. Etoa, dans son discours de remerciements et d’au revoir.
Pour répondre à tous ces défis, le Pr Magloire Ondoa pourra s’appuyer sur sa vaste expérience académique et administrative. Lui qui, jusqu’à sa nomination, était doyen de la Faculté des Sciences juridiques et politiques (Fsjp) de l’université de Yaoundé II. Une institution où il aura également été vice-recteur chargé du contrôle interne et de l’évaluation.
Marié et père de quatre enfants, le nouveau recteur n’est pas un néophyte à l’université de Douala où, à un moment de son riche parcours, il a occupé les fonctions de vice-doyen de la Fsjp. Chercheur prolifique, il compte entre autres à son actif neuf ouvrages, dont deux sommes scientifiques au volume impressionnant. 250 tomes et 16 000 pages de textes et documents du Cameroun de 1815 à 2012 pour la première. La seconde contient 5 tomes de 3500 pages sur le droit constitutionnel et les institutions politiques au Cameroun. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category