Environnement, trop de monde autour de l’équipe

Difficile d’expliquer pourquoi le décret du 26 septembre 2014 portant organisation et fonctionnement des sélections nationales de football rencontre tant de résistances.

Durant la CAN 2019 en cours en Egypte, il y a eu des insuffisances sportives. Mais, pas que. Sur les antennes de la télévision nationale, le ministre des Sports et de l’Education physique évoquait lundi dernier la difficulté du patron de l’encadrement technique à maîtriser l’ensemble de son effectif, à y faire régner l’ordre et la discipline. Un état de fait exacerbé par les effets néfastes de quelques influences périphériques à la délégation officielle.
De vieilles mauvaises habitudes dans l’environnement de la sélection nationale fanion. Des comportements qu’il va falloir éradiquer dans la perspective des prochaines parties de chasse des Lions indomptables. Pour cela, il est plus qu’important de coordonner et de protéger la vie du groupe. Des impératifs qui passent  par l’élaboration et par le respect d’un organigramme officiel de la sélection A. Ceci afin de limiter le personnel gravitant autour des joueurs et de l’encadrement technique en période normale ainsi que lors des compétitions internationales.
La nouvelle dynamique souhaitée au sein de l’équipe nationale fanion invite également à une gestion administrative rigide au sein de laquelle les différents intervenants sont clairement identifiés et leurs rôles définis. Des responsables ayant de la personnalité qui devront briller par leur professionnalisme afin de satisfaire aux objectifs assignés et œuvrer à la préservation la sacralité du vestiaire.    
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category