Modernisation des procédures : le Minfopra aux côtés du Feicom

La convention d’assistance technique signée hier entre les deux parties va permettre à ce ministère de réviser l’organigramme et le cadre organique du Fonds spécial.

Etablissement public à caractère économique et financier depuis le décret présidentiel de 2018, le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (Feicom) est en quête d’un organigramme correspondant à ses nouvelles missions. Notamment le développement harmonieux des régions. C’est dans cette optique qu’il a tendu la main au ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra). Et la réponse du chef de département ministériel ne s’est pas faite attendre. Hier soir à Yaoundé, les deux parties ont signé une convention d’assistance technique relative à la révision de l’organigramme et du cadre organique du Feicom
En formalisant ce partenariat de longue date, le Minfopra à travers le Secrétariat permanent à la réforme administrative va mettre son expertise au profit du Feicom pendant six mois. Ceci en apportant une assistance technique en matière d’ingénierie des organisations. D’après Philippe Camille Akoa, directeur général du Feicom, cette convention permet à l’organisme de disposer d’une organisation des services en adéquation avec l’évolution de son environnement juridique et institutionnel. Ce dernier explique à cet effet que  « les textes qui doivent être mis en application, entraînent une nouvelle organisation au niveau du Feicom : cadre organique et organigramme. C’est pour cela que nous nous sommes rapprochés du Minfopra qui dispose en son sein du Secrétariat permanent à la réforme administrative, qui est l’organe de l’Etat en charge des organisations. »
C’est en effet dans son rôle de conseil du gouvernement en matière d’organisation et de réforme administrative que le Minfopra est en action dans le cadre de cette convention. Dans cette autre mission qui lui est assignée, il accompagne les administrations publiques, désireuses, dans l’élaboration et la mise en œuvre des réformes, des outils de bonne gouvernance et de modernisation des services et procédures. En ce qui concerne le Feicom, Joseph LE a déclaré : « Je puis vous assurer que le département ministériel dont j’ai la charge ne ménagera aucun effort pour tenir ses engagements. »
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category