Les sensations de la CAN

Madagascar et le Bénin ont surpris par leurs performances alors que des favoris comme le Cameroun et l’Egypte étaient à la peine.

Beaucoup d’observateurs s’attendaient à un remake de la finale de 2017. A eux deux, l’Egypte et le Cameroun avaient remporté jusque-là 12 trophées. En quittant la compétition plus tôt que prévu, les deux précédents finalistes ont déçu leurs supporters. La participation à la CAN 2019 aura été aussi décevante pour d’autres grosses pointures comme le Maroc, le Ghana, la Tunisie, la Côte d’Ivoire ou la RDC qui se sont arrêtés en cours de route.
Autant des sélections de tradition ont déçu, autant d’autres jeunes pouces sont arrivées à maturité lors  de la compétition.  L’équipe du Bénin ne faisait pas partie des outsiders. Elle a tout de même réussi à s’extraire d’un groupe difficile pour éliminer le Maroc et filer en quarts de finale. Autre bonne surprise : la performance réalisée par Madagascar. Présente pour la première fois en phase finale de la CAN, l’équipe de la Grande île a établi un record historique en se hissant jusqu’aux quart de finales.
Au final, la compétition a été globalement acceptable. Au-delà des performances globales, une analyse plus détaillée sur l’ensemble des six zones que compte la CAF fait ressortir de nombreuses disparités au niveau des performances. Le classement final reflète plus ou moins parfaitement la hiérarchie des forces en présence. Alors que l’Afrique centrale semble en berne, le dernier carré de la compétition était monopolisé par l’Afrique de l’Ouest (Nigeria, Sénégal) et l’Afrique du Nord (Algérie, Tunisie) avec chacune deux représentants.  De bon augure pour 2021 ?
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category