Préparatifs CHAN 2020 et CAN 2021 : Le Minhdu accentue la pression à Bafoussam

Célestine Ketcha Courtès, descendue sur le terrain lundi dernier, a prescrit la célérité aux entreprises engagées dans les ouvrages routiers.

C’est à un rythme satisfaisant qu’avancent la majorité des travaux de réhabilitation ou de construction des voies d’accès aux infrastructures sportives, hospitalières et hôtelières à Bafoussam, prévues pour abriter le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2020, et la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021. Constat de Célestine Ketcha Courtès, le ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu) qui a effectué une visite de ces infrastructures le lundi 22 juillet 2019.
Au centre-ville de Bafoussam, 5 des 8 tronçons confiés à l’entreprise Routd’Af pour faciliter la fluidité de la circulation sont déjà bitumés. Des trois derniers restants, 2 sont en cours de finalisation. Le dernier tronçon qui dessert l’aéroport de Bafoussam, n’attend que la pose de la dernière couche d’enrobée. Les autres chantiers facilitant l’accès à l’hôpital régional de Bafoussam, aux hôpitaux secondaires et aux principaux hôtels retenus pour la circonstance, sont achevés et fonctionnels. 
Au stade Omnisport de Bafoussam, les 2080 places de parking sont déjà visibles. « Il reste la pose de l’enrobée. N’eût été les fortes pluies actuelles, tout serait déjà fait », assure Lolita M, responsable de l’entreprise Cmec. Sur les autres stades d’entraînements, c’est le même constat. On attend la fin des pluies pour finaliser les chantiers. Si certains tronçons des routes des voies de contournement n’attendent que la pose des dernières couches pour la finalisation des ouvrages, d’autres traînent en longueur. C’est le cas du tronçon Stade Omnisports de Bafoussam- Bandjoun (Tobe). L’entreprise ESER a pour l’instant, réalisé 6 km sur les 24 prévus. L’avancée du chantier est freinée par les déblais rocheux. 
Malgré les explications et les justificatifs, ces retards constatéspar endroits, ne réjouissent pas le Minhdu, qui a demandé « avec insistance à tous ceux qui sont en retard, de mettre en œuvre les procédures d’urgence pour que, d’ici à fin septembre, tous les chantiers soient achevés ». Célestine Ketcha Courtès a demandé à ces entreprises d’établir et de présenter un planning de finition des travaux. Elle s’est engagée à descendre régulièrement sur le terrain au cours des prochaines semaines, pour amener, même les entreprises qui n’attendent que les descentes des membres du gouvernement pour se mettre à l’ouvrage, à respecter les délais de finalisation des différents travaux.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category