Coulisses : Inside « Cameroon Insider »

Entre rédaction des derniers articles du journal et réunion de mise au point, c’était le branle-bas au siège de la Sopecam à Yaoundé depuis des jours.

Ça bouge à la Société de Presse et d’Editions du Cameroun (Sopecam) depuis plusieurs  mois déjà et hier, veille du jour-J, encore plus. L’équipe dédiée est au four et au moulin depuis que le projet a été lancé par le top management. Et à la direction de la Rédaction de Cameroon Tribune à Yaoundé, où elle a pris ses quartiers, aucun détail n’a été négligé. Une salle a été équipée de matériels de pointe. De nouvelles recrues, enthousiastes et prêtes à se donner à fond, sont plongées dans la production du premier numéro. Et ce mardi 23 juillet d’ailleurs, la concentration perceptible de cette deuxième salle de rédaction traduit à suffisance, l’objectif visé : mettre sur le marché un produit de qualité, capable de rivaliser et même de damer le pion aux publications actuelles. Et pour cela, Issac Genna Forche, journaliste, a l’esprit dans son ordinateur. Il doit boucler ses derniers articles. Tout près, Colin Tanga, le graphiste designer effectue les derniers réglages. « Nous avons beaucoup de travail cette dernière semaine. Nous commençons très tôt. Et au lieu de boucler à 15h 30, nous travaillons jusqu’à 17h ou 18h afin de ne pas être surchargés au dernier moment », explique l’infographiste.
En effet, pour la bonne percée de ce bihebdomadaire de langue anglaise dans le paysage médiatique camerounais, la direction générale a fait appel aux hommes d’expérience de la maison. Notamment l’éditorialiste émérite, Maurice Nkendem Forbinake. Officiant comme consultant, il a été appelé à s’occuper de la coordination de la rédaction, donc de l’encadrement des journalistes pendant plusieurs mois. Emmanuel Tataw, éditorialiste lui aussi, actuel directeur de la Rédaction des magazines de la Sopecam en est le coordonnateur général. Tous travaillent sous le contrôle du directeur de la Rédaction de Cameroon Tribune, Martin Badjang ba Nken. De manière générale, l’équipe d’Emmanuel Tataw affirme être prête à entrer dans l’histoire. Tous sont au taquet afin que Cameroon Insider entame sa marche à la grande satisfaction des lecteurs d’expression anglaise.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category