Paix et stabilité des institutions : les imams invoquent Allah

En marge du séminaire de renforcement des capacités organisé par le Cidimuc, ils ont dirigé une prière spéciale vendredi dernier en présence du représentant personnel du chef de l’État, le ministre Hamadou Moustapha.


La prière est l’arme et le bouclier du croyant. Les imams et prédicatrices, plus de 300, réunis à Yaoundé dans le cadre du séminaire de renforcement des capacités sur la paix et la lutte contre l’extrémisme, s'en sont servis pour la paix au Cameroun. Une séance de prière spéciale a été dite vendredi en présence du représentant personnel du chef de l’État, le ministre chargé de missions à la présidence de la République, Hamadou Moustapha
L'initiative du Conseil des imams et dignitaires musulmans du Cameroun (Cidimuc) s'inscrit dans une régularité : invoquer le Tout-Puissant pour la sauvegarde de la paix et la stabilité du Cameroun, et surtout afin qu’il protège le chef de l'État, Paul Biya. À l’occasion, les imams et prédicatrices ont réaffirmé leur engagement à accompagner le président de la République dans la sauvegarde de la stabilité et de l'intégrité du Cameroun. Aussi, ont-il exprimé leur déférente gratitude au président Paul Biya pour toutes les attentions à l'endroit de la communauté des croyants en général et celle musulmane en particulier. « Nous lui réitérons notre soutien dans son souci et sa sage démarche de recherche de toutes les solutions utiles en vue de la consolidation de la paix, de l'unité nationale et du vivre ensemble au Cameroun. Puisse Allah l'assister et l'inspirer », a conclu le coordonnateur général du Cidimuc, le Dr Moussa Oumarou.
Pour ce qui est du séminaire de renforcement des capacités des imams et prédicatrices, il s'est achevé samedi avec comme résolutions majeures, l'implication plus forte des dignitaires musulmans dans la lutte contre toute forme de stigmatisation. Les imams ont condamné tout discours haineux et stigmatisant qui mettrait en mal la cohésion et la concorde nationale. Par ailleurs, ils sollicitent la création d'une commission de médiation, de promotion et de consolidation du vivre ensemble pour se pencher en permanence sur les questions. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category