Appui budgétaire : La France accorde 65,5 milliards de plus

La convention de financement entre le ministre en charge de l’Economie et l’ambassadeur de France s’est déroulée vendredi dernier à Yaoundé.

Elle a honoré ses engagements. La France vient d’octroyer au Cameroun la dernière tranche de son appui budgétaire dans le cadre de l’appui triennal de 300 millions d’euros (196,8 milliards de F) sur la période 2017-2019 pour l’accompagner dans la mise en œuvre du programme économique et financier conclu avec le Fonds monétaire international en 2017. L’enveloppe, pour cette fois est de 100 millions d’euros (65,5 millions de F). Ce qui porte à 196,8 milliards de F le prêt de soutien budgétaire mobilisé par la France dans le cadre de ce programme. Au cours de la cérémonie de signature de cet accord d’octroi de crédit entre l’ambassadeur de France et le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), vendredi dernier à Yaoundé, le diplomate français s’est félicité des performances du Cameroun dans l’exécution de ce programme qui vient d’ailleurs de bénéficier d’un cinquième décaissement du Fmi mais aussi des encouragements de l’institution de Breton Woods. 
Toutefois, a souligné Gilles Thibault, le Cameroun doit rester dans la même dynamique avec notamment la discipline et la transparence budgétaire, l’élargissement de l’assiette fiscale, la canalisation des financements vers des projets matures et porteurs. Le Cameroun est sur la bonne voie avec « des perspectives de croissance qui affichent un taux de 4,2% en 2019, après avoir atteint 4% en 2018 et 3,5%en 2017. La situation monétaire s’est consolidée avec un taux de couverture des importations au plan régional de plus de trois mois. Une réduction significative des déficits budgétaires et extérieurs et un endettement maitrisé à 35% du PIB », va dérouler Alamine Ousmane Mey.
Autre convention, même ambition : accompagner le développement du Cameroun. Développement culturel cette fois, avec une convention d’affectation d’un montant de 656 millions de F dans le cadre du troisième C2D. Cette somme va permettre « d’accompagner le développement du Musée national de Yaoundé. Ce nouveau projet va œuvrer garantir l’intégrité et la valorisation de ces collections, de hisser le musée national au niveau des meilleurs standards muséographiques… », dira Gilles Thibault. Ce projet qui va bénéficier de l’expertise du ministère français de la culture ainsi que des institutions muséales et patrimoniales contribuera à booster « un secteur qui présente un potentiel immense et qui regorge des possibilités de développement importantes. Ce musée qui va donner lieu à la promotion de l’art et de la culture camerounaise, au développement de l’industrie de la culture afin que des emplois durables et décents puissent être crées au tour de ce secteur ».    
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category