Distribution des moustiquaires : dénombrement dans l’Extrême-Nord

Pour cette phase, 2. 428. 666 personnes sont ciblées dans 14 districts de santé sur les 30 que compte la région.

Sur les 30 districts de santé que compte la région de l’Extrême-Nord, 14 sont concernés par la campagne de dénombrement des ménages en vue de la distribution des moustiquaires imprégnées à longue durée d’action. Il s’agit des trois districts de santé de la ville de Maroua auxquels s’ajoutent ceux de Bogo, Bourha, Guidiguis, Kaélé, Makary, Mogodé, Mokolo, Yagoua, Mindif, Mora et Roua. Selon les explications du Dr Jean-Pierre Kidwang, coordonnateur du groupe technique régional de lutte contre le paludisme, le choix de ces districts de santé se fonde sur l’importance des cas de paludisme enregistrés dans les formations sanitaires de ces districts. Il s’agit en réalité de ceux qui en ont le plus besoin. Au  cinquième jour de la campagne, qui s’étale du 19 au 28 juillet 2019, 51% de la cible visée pour cette phase étaient déjà touchés. Au total, c’est une population estimée à un peu plus de 5 millions d’habitants qui sont visés dans cette campagne de dénombrement en deux phases. Selon les révélations du Dr Jean-Pierre Kidwang, la date de cette deuxième articulation n’est pas encore fixée.
Afin d’assurer le succès de cette opération, le ministère de la Santé publique s’est fortement mobilisé. Sur le terrain, on note la présence de trois superviseurs de campagne venus du siège, 11 superviseurs au niveau régional, 53 superviseurs dans les districts de santé, 144 superviseurs au niveau des aires de santé, 244 superviseurs de proximité et 2702 agents de dénombrement. Concernant la situation du paludisme qui est la première cause de décès dans cette région, le coordonnateur du groupe technique nous a fait savoir que la situation est sous contrôle ; mieux que la courbe de morbidité est descendante. 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category