Centre : des chefs traditionnels en recyclage

 Le groupement de Nkongabok dans l’arrondissement de Ngoumou a eu le privilège d’accueillir le 05 juillet 2019, les chefs traditionnels de 2e et 3e degré de cette unité administrative, dans le cadre d’une réunion de coordination que présidait le sous-préfet des céans, Alain Blaise Mvondo Nkoulou. 49 chefs sur 58 attendus ont répondu présents à l’appel de l’autorité de tutelle. Cette coordination qui se veut rotative est à son deuxième rendez-vous. Après le groupement de Nkongzok, les chefs traditionnels de l’arrondissement de Ngoumou ont déposé leurs valises au groupement de Nkongabok dont Sa majesté Raymond Basile Fouda a la charge de présider aux destinées. Une rencontre qui permet aux chefs traditionnels de se connaître et de mettre sur pied des stratégies leur permettant de mener un travail en synergie qui leur permettra à coup sûr de donner des résultats plus satisfaisants. C’est également une occasion pour l’autorité administrative de donner de nouvelles orientations aux chefs tout en rappelant à ceux-ci les missions à eux assignées et consignées dans le décret N° 77 portant organisation de la chefferie traditionnelle au Cameroun. Après la présentation par chaque chef de 3e degré de son village et des problèmes rencontrés, il ressort que certains villages sont encore confrontés à la sorcellerie qui entrave le développement harmonieux des populations ainsi qu’aux problèmes de dégradation des pistes, d’électricité et d’hydraulique villageoises. Après avoir constaté avec satisfaction la nette régression des problèmes fonciers et la prise de conscience de l’autorité traditionnelle face à ce genre de conflits, le sous-préfet Alain Blaise Mvondo Nkoulou les en a félicité et leur a prescrit de mettre sur pied des comités de vigilance et d’hygiène et salubrité. La prochaine réunion aura lieu au mois de novembre 2019 dans le groupement Etenga.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category